Il est des jours que rien ne peut effacer, pas même le temps. Des jours sombres, si noirs qu’ils reviennent nous torturer, laissant planer leur ombre sur nos existences fragiles. Le 11 juin, elle a tout perdu, au point de s’égarer. Puisque la vie n’attend pas et que le passé semble insurmontable, elle s’est fait une promesse.
Déchirée entre la peur d’oublier et le besoin viscéral de libérer son âme, ce qu’elle va faire de cette journée lui appartient. Et ce qu’elle s’apprête à vivre risque de la marquer pour toujours, parce que parfois, les choses ne se passent pas comme prévu.
C’était un 11 juin et cette promesse, vous ne l’oublierez jamais.

Une date et un livre que je ne suis pas prête d’oublier, un des meilleurs de Matthieu Biasotto à mon sens. Ecrit avec ses tripes et toute la sensibilité dont il est capable.
Un road-trip à 3 voix où, tour à tour, chacun des protagonistes (Maud, Gaétan, Armand) raconte son histoire, expose son point de vue et exprime ses sentiments. Car ils ont tous en commun une date particulière : le 11 juin.
En suivant Maud tout au long de cette journée, on essaie de calmer le jeu et de reprendre notre respiration mais l’intrigue, le suspense et la tension qui va crescendo nous incitent à poursuivre notre lecture sans nous arrêter et font de ce roman un véritable page-turner. Je l’ai lu en deux fois.
Une terrible histoire, émouvante, poignante, bouleversante, formidablement bien servie par la plume ultra-réaliste mais si délicate de l’auteur.

Un roman très dur et très noir qui nous fait monter les larmes aux yeux et déchire notre cœur car Matthieu, comme à son habitude, joue avec nos émotions et nos ressentis.
D’autant que chacun d’entre nous pourrait être à la place de l’un des personnages et aucune n’est enviable …
Prions pour que cela n’arrive jamais …
Site de l’auteur : http://matthieubiasotto.com/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :