Magali Seulette se rend au rendez-vous fixé par l’éditeur Albin Grastolat dans une propriété transformée en maison d’auteurs.
Elle lui avait envoyé son manuscrit par la poste et ne l’a jamais rencontré. Tombé sous le charme de son talent, il rêve de la faire accoucher d’un véritable chef- d’œuvre.
Au cœur de ce domaine isolé dont la vénérable demeure craque et soupire comme un manoir hanté, ils se retrouvent seuls face à face.
Rien ne se passera comme prévu.
Et encore moins comme vous pourriez vous y attendre !

logo-autoeditesL’auteurElen Brig KORIDWEN

Elen Brig KORIDWEN, auteure française, est née au Maroc. Se définissant comme atypique et paradoxale, elle publie des écrits dans plusieurs genres. Ses œuvres passent du roman à la nouvelle (Apéribooks, comme elle les appelle), et elle s’essaie désormais à la web-série, ces petits épisodes d’une dizaine de pages, qui se déroulent en saison. Très impliquée dans le monde de l’autoédition, c’est en vraie amoureuse de la liberté qu’elle a opté pour ce mode de publication.

Mon avis

Un Apéribook, c’est quoi ?

Concept inventé par Elen Brig KORIDWEN, l’Apéribook est une nouvelle qui se lit en une trentaine de minutes. Ces textes courts se déclinent en plusieurs goûts, afin de permettre au lecteur de tester le style de l’auteure dans plusieurs genres. Le format permet de combler un temps creux de transport en commun, ou de pause déjeuner.

« À L’Encre de Sang » est un Apéribook goût Thriller.

L’histoire

Un éditeur hérite d’une grande bâtisse en pleine campagne, et décide de la transformer en maison d’auteurs. Magali Seulette est une auteure indépendante. Repérée par M. Grastolat, elle va le rencontrer dans la maison isolée, alors qu’ils ne sont jamais rencontrés.

Alors de prime abord, en entamant la lecture du texte, l’œil avisé mettra en relation le titre avec le genre et le début de la nouvelle. Puis il lèvera les yeux au ciel, en se disant que l’auteure manque d’originalité. La pauvre petite écrivaine seule au monde (qui s’appelle Seulette en plus, comble du manque d’originalité ! — se dit’il) va se faire découper en morceau dans une maison isolée de campagne, par un monsieur vicieux qu’elle n’a jamais vu de sa vie, mais à qui elle fera confiance  quand même. Vous voyez la femme dans le film de la semaine dernière ? Vous savez, celle à qui vous avez hurlé du fond de votre canapé : « Mais cours purée, au lieu de rester plantée là ! Tu vas te faire trucider ! » Et bien elle ressemble fort à Magali Seulette.

L’œil avisé donc, aura peut-être envie de lâcher la lecture, parce que des textes comme ça, il en a lu à la pelle. Et il aurait raison : le manque d’originalité, dans les thrillers en général, est presque devenu un critère du genre. Sauf que si l’œil, en plus d’être avisé, est ami avec un esprit un peu curieux, il continuera le voyage dans l’Apéribook.

Un style à couper le souffle

Une chose est à noter, d’abord : l’orthographe et la syntaxe très travaillées. Le lecteur se balade de phrase en phrase, sans jamais être stoppé net par une coquille oubliée ou une phrase mal tournée. Comme nous l’avons vu dans sa web-série, Elen Brig KORIDWEN possède un style très propre techniquement. Et lui permet de lancer au passage quelques pichenettes aux élitistes de la littérature. Mais surtout, l’intrigue est des plus efficaces. Ce huis clos angoissant, très sombre, parfois même glauque, contraste avec la sérénité du personnage de Magali. L’alternance dans la narration donne un rythme effréné, enchaînant d’un point de vue à l’autre. Pour nous amener à une chute dont le lecteur se délectera, souriant de s’être si facilement laissé prendre au piège du « je le savais ».

Parce que non, le lecteur ne sait pas. Il va imaginer maints scénarios pour la chute, mais pas le bon. Il se laissera surprendre avec plaisir. Amené avec douceur et frissons vers la fin au fur et à mesure que l’auteur et l’éditeur feront « connaissance », il lâchera prise et se laissera porter par les mots d’Elen Brig KORIDWEN.

Et c’est repu qu’il éteindra sa liseuse, et sortira du métro avec la conviction qu’il vient de terminer un bon bouquin.

Mais ce n’était qu’une nouvelle. Cela résume, il me semble, ce qu’est un Apéribook d’Elen Brig KORIDWEN : une nouvelle aussi dense qu’un gros roman.

Infos pratiques


Date de sortie : Aout 2016

Prix du format numérique : 2.99€ chez Amazon 

Site de l’auteur : http://www.blog-elenbrigkoridwen-elieapocalypse.fr/

Une réponse

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :