Une jeune esclave peut-elle faire tomber un Empire ?
Lorsqu’elle retrouve son village en feu et son chien éventré, Ameyal se jure d’exterminer les Aztèques qui les attaquent. Mais son courage et sa volonté ne peuvent rivaliser contre les guerriers.
Elle perd tout, famille, amis, son village est détruit et elle est emportée.
Rabaissée à l’état d’esclave, plongée dans un harem où les intrigues font loi, où sauver sa peau se joue derrière chaque porte, Ameyal doit faire face aux pires injustices, trahisons et humiliations.
Au-delà de ces épreuves, une question s’impose : existe-t-il une cage assez grande pour retenir la fille de l’aigle ?

Laissez-vous emporter dans un grand voyage, un ailleurs et un autrefois caché au sein d’une civilisation aussi fascinante qu’effrayante.

 

Ce livre fait partie des finalistes du Prix des Auteurs Inconnus, dans la catégorie Réalisme

Chronique

Comme vous le savez, j’affectionne beaucoup les romans historiques. C’est en partie pour ça que j’ai choisi la catégorie « réalisme » du Prix des Auteurs Inconnus, pour découvrir de nouveaux romans. (Et aussi parce que dans Imaginaire, il y avait de l’horreur et que je suis une chochotte).

Lors des pré-sélections, j’avais aimé les 10 premières pages, et j’attendais beaucoup de la lecture de ce livre. Je peux vous dire que je n’ai pas été déçue !! Quelle claque !! J’avais un peu peur que tout le livre soit aussi violent et « cru » que les premières pages, mais heureusement ce n’est pas le cas. Il s’agit, je pense, d’un effet de style de l’auteur qui permet au lecteur de bien ressentir l’horreur de la situation.

Les personnages sont vraiment bien décrits et construits. J’aime particulièrement le personnage principal, Ameyal, qui est une jeune fille vraiment déterminée çà se libérer de la condition d’esclave dans laquelle elle s’est retrouvée, et ce malgré les horreurs et les tortures qu’elle subit. J’admire sa force de caractère.

L’histoire se scinde en deux parties : la première, dans le village d’Ameyal, où elle vit son adolescence et sa vie de fille de chef, avec toutes les préoccupations que cela entraîne. L’attaque de son village par les Aztèques, est vraiment bien écrite, on s’y croirait.  La deuxième partie raconte sa vie au harem, et à mon avis, le livre devient encore plus intéressant. Certes, l’action est moins présente, mais la vie quotidienne, les plans et les intrigues de cour sont vraiment passionnants. On se demande à chaque fois comment Ameyal va se sortir de cette situation.

Et la fin…la fin… je ne peux pas vous en dire plus sans spoiler, évidemment…mais après la dernière phrase vous n’aurez qu’une envie…lire le tome 2 !!

Pour vous procurer ce livre :

Titre: Harem / Aztèques t.01
Auteur : Eric Costa
Pour acheter ce livre, cliquer ici

Ce livre a déjà été chroniqué par Virginie

 

Une réponse

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :