Un roman policier épistolaire, un genre à lui tout seul.

Ludovic est en prison. C’est l’occasion pour lui d’écrire à sa fille unique, qu’il n’a pas vue depuis longtemps. Tout au long de ses lettres, il va raconter ce qu’il lui est arrivé, pourquoi il se retrouve dans cette maison d’arrêt de la région bordelaise. Il va revenir sur son passé, évoquer ses souvenirs, essayer de renouer des liens avec sa fille. Et tenter de comprendre qui est la femme aux ballerines bleues morte sur la dune du Pilat un soir de septembre.

Ce livre est offert par l’auteur dans le cadre du concours que j’organise jusqu’au 31/05/2017.

C’est aujourd’hui Corylus, du blog « Les délices de Corylus » qui vous dit ce qu’elle a pensé du livre de Catherine Lang, « Les ballerines bleues »

J’étais curieuse de découvrir ce roman épistolaire et je n’ai pas été déçue. Nous n’avons les lettres que d’une seule personne, d’un père à sa fille. Il lui raconte ce qui lui est arrivé.
Le style est simple, le langage clair et nous rentrons facilement dans son histoire.
Ce narrateur est attachant et on se demande ce qu’il a fait pour atterrir là où il est.
L’intrigue est bien menée et je l’ai appréciée tout particulièrement. Les rebondissements ou plus exactement les précisions apportées lui donnent un éclairage nouveau dont j’ai aimé l’originalité.
Le défaut du livre est de se lire trop rapidement.

Petit bonus, la chronique vidéo  :

D’autres avis?

Retrouver l’auteur sur les réseaux sociaux :

les ballerines bleues

 

Acheter les livres de l’auteur :

Participer au concours :

a Rafflecopter giveaway

2 Réponses

  1. claudia charrier

    jje tente ma chance..C’est un roman dont le sujet me semble très intéressant et émouvant. Merci et bonne journée

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :