Suède. Le commissaire Bergström découvre le cadavre terriblement mutilé d’une femme. Londres. Profileuse de renom, la ténébreuse Emily Roy enquête sur une série de meurtres d’enfants dont les corps présentent les mêmes blessures que la victime suédoise : trachée sectionnée, yeux énucléés et un mystérieux Y gravé sur le bras. Étrange serial killer, qui change de lieu de chasse et de type de proie… En Suède, Emily retrouve une vieille connaissance : Alexis Castells, une écrivaine pleine de charme spécialisée dans les tueurs en série. Ensemble, ces deux personnalités discordantes se lancent dans une traque qui va les conduire jusqu’aux atrocités du camp de Buchenwald, en 1944.

Ce livre était depuis longtemps déjà dans ma pal et je me demande bien pourquoi j’ai autant attendu pour l’en extraire parce que c’est un premier roman tout à fait réussi !

L’histoire comme l’enquête se suivent facilement, la seule difficulté pour moi résidant en la complexité des noms de personnages ou de lieux suédois. L’intrigue est intéressante, les personnages consistants et le style tout à fait convaincant.

L’alternance de chapitres concernant l’enquête se déroulant de nos jours à Londres ou en Suède et de ceux nous ramenant en 1944 au cœur du camp de Buchenwald relance l’intérêt en permanence.

L’auteure, elle-même petite-fille de déporté, nous fait plonger au cœur de la folie meurtrière et ravive la mémoire des crimes nazis. Elle nous fait toucher du doigt toute l’horreur de la déportation et des camps, des conditions de survie insoutenables, des atrocités qui y ont été commises et des expériences médicales qui y ont été réalisées. Le tout avec des détails ignobles qui me font conseiller aux âmes sensibles de s’abstenir. J’ai eu moi-même beaucoup de mal à lire certains passages …

Le twist final m’a prise au dépourvu et m’a permis de terminer cette lecture en beauté ! J’ai d’ores et déjà son second roman « Mör » dans ma pal.

Acheter le roman sur Amazon

Site de l’auteur : http://johanagustawsson.com/category/johana-gustawsson/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :