disputatio catharsis patrice quélard

Catharsis; Vol 1 Disputatio, Patrice Quélard

Occitanie, début du XIIIe siècle. L’hérésie cathare gagne du terrain. Est-elle une cause à défendre, ou un fléau à abattre ? Dans un récit choral teinté d’inexorable, les uns affûtent leurs arguments, les autres leurs lames. Et si beaucoup ont déjà choisi leur camp, il n’y aura pas de place pour les indécis.

Catharsis est une trilogie médiévale, à vocation historique romancée. Patrice Quélard y met donc en scène des personnages réels, mais aussi des personnages fictifs. Disputatio est le premier volume de la trilogie, et s’il a fini dans ma liseuse, c’est qu’il a été sélectionné l’année dernière par le Prix des Auteurs Inconnus, dont je suis la créatrice. Par souci d’équité et d’objectivité, je ne lis jamais les romans qui sont en lice le temps des sélections. Mais lorsque certains me font de l’œil, je les lis quand les lauréats sont annoncés. Disputatio n’a pas remporté le PAI 2019, mais il a été sélectionné parmi plus de 50 extraits pour arriver en phase finale, qu’il a disputée avec quatre autres romans.

Les romans historiques, j’adore ça. Surtout quand ils sont situés au Moyen-Âge. Mais j’avoue que, souvent, je suis freinée par l’écriture un peu laborieuse, les descriptions sans fin, et l’action qui se passe au ralenti. Ici, le cas est un peu différent. Nous suivons en parallèle plusieurs intrigues, qui peu à peu s’imbriquent les unes dans les autres au fil de l’histoire. Mais justement, il y en a beaucoup, et au départ, la multiplicité des personnages et leurs aventures parallèles rendent la lecture un peu poussive. Si l’on pousse la curiosité et qu’on continue la lecture, on se rend compte que le fait de naviguer entre les intrigues donne un rythme agréable. Les personnages nous deviennent plus familiers, et il est plus facile de se repérer dans le temps, mais aussi dans les différents contextes. D’ailleurs, on ressent une écriture plus libre au fil des chapitres, comme si l’auteur, lui aussi, avait mis un peu de temps à « rentrer dans le bain ».

Si le thème principal de l’histoire est religieux, puisqu’il traite de l’opposition Cathares/Catholiques, Patrice Quélard aborde, ça et là, politique et société, qui, transposés au Moyen-âge, font tout de même bien écho à notre système contemporain. Sont abordés tour à tour, entre autre : amour, commerce, finances, échanges commerciaux, débats religieux, corruption, pouvoir, place de la femme dans la société, foi, rigidité des systèmes religieux, politique, et bien évidemment, toutes les manœuvres englobant l’ensemble des thèmes, qui se mélangent ou se séparent, au gré des objectifs des différents personnages. C’est toute la complexité, mais surtout la profondeur, de ce livre, qui sous des airs de ne pas y toucher, décortique tout un système de fonctionnement de la société depuis ses débuts.

Petit plus qui ravira les aficionados de graphisme médiéval, Patrice Quélard ponctue chacun des chapitres avec les blasons (parfois imaginés) des différents personnages qui y sont apparus.

Infos pratiques :

Date de sortie : 31 Mai 2019 (version brochée complète)

Prix du format numérique : 4.99€ chez Amazon

Prix du format broché : 16.99€ chez Amazon

Auto-édition

%d blogueurs aiment cette page :