La suite du Vol de la Poussière de Fée enfin disponible !
La BSCAIM est appelée à Athènes pour la disparition d’un important homme d’affaires. Suite à la signature d’un contrat à Manithil, la capitale du monde féerique, monsieur Tartopoulos n’a plus donné signe de vie. Au commandant Silas et son équipe de le retrouver.

L’auteur

logo-autoeditesMaman de 4 enfants en Bretagne, Beth Carlington beth carlingtonpartage son temps entre ses enfants et l’écriture.
Écrivain compulsif, celle-ci noircit des pages et des pages depuis des années. Enfin décidée à partager son travail, elle choisit Amazon comme plate-forme d’édition.
Auteure de plusieurs nouvelles, Beth a une prédilection pour les romances gays. Elle écrit aussi du policier, du fantastique, de la fantasy… Elle ne s’interdit aucun genre et espère que ses lecteurs la suivront dans ces univers aussi nombreux que diversifiés. (Biographie Amazon)

Mon ressenti

J’avais chroniqué le premier épisode de cette web-série il y a quelques temps. Quelques détails avaient donné à ma lecture un goût d’inachevé, et je dois dire que c’est avec impatience finalement que j’ai entamé cette seconde aventure de la BSCAIM, me demandant ce qui allait m’attendre.

Tout d’abord, même s’il y a encore quelques coquilles, il y en a moins que dans le premier épisode. Ensuite, j’ai trouvé les personnages plus profonds que lors de ma précédente lecture. Je ne dirai pas que cet opus est meilleur dans le contenu que son prédécesseur. On sent pourtant que l’auteure a travaillé la forme. Je commence à m’habituer au format « épisode », et même si je regrette que l’intrigue ne soit traitée que trop superficiellement à mon goût, la lecture de cette histoire est agréable.

Certes, il y a des pistes d’améliorations, et le registre de langue est ponctuellement trop familier. (Mettre trois mots vulgaires en narration alors que depuis le départ du livre, nous sommes dans un registre normal, ça casse le rythme de lecture. Il y avait le même souci dans l’épisode précédent. Ce peut aussi être une volonté de l’auteure… je n’y adhère pas personnellement) Néanmoins, j’ai aimé l’évolution des personnages que nous avions rencontrés en préambule, et finalement, ce fut un plaisir de retrouver Érick et le chef Wünfar. La pointe d’humour que ce dernier amène est bienvenue dans un binôme où l’humain est toujours très sérieux. L’intrigue en elle même est assez classique, et c’est surtout le contexte qui donne la dimension à cette série. Le concept d’une brigade policière commune à deux mondes différents est réellement une idée intéressante, et j’espère que Beth saura l’exploiter pleinement dans les prochains épisodes.

Une auteure ouverte et à l’écoute.

Suite à ma première chronique sur Le Vol de La Poussière de Fée, j’ai discuté avec Beth Carlington. En effet, mon ressenti était plutôt négatif, et nous avons échangé ensemble afin qu’il en sorte quelque chose de positif. J’ai beaucoup apprécié que l’auteure reçoive mes « critiques » comme des pistes de progression et non comme des piques bêtes et méchantes. À l’issue de cette discussion, j’ai désormais hâte de lire la prochaine aventure de Silas et Wünfar. Beth m’a dit qu’elle prendrait mes suggestions en compte, et je ne doute pas qu’elle le fera. Je tenais à la remercier de sa confiance, mais aussi, et surtout, la remercier d’avoir acceptée que cette chronique « négative », soit publiée.

Infos pratiques :


Date de sortie : Octobre 2016

autoédité

Prix du format numérique : 0,99 € sur Amazon

Site de l’auteur : http://bethcarlington.e-monsite.com/

Ce livre m’a été envoyé par la maison d’édition ou l’auteur pour chronique. Pour en savoir plus sur les conditions vous pouvez consulter la page À Propos, du site.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :