Ce livre est un recueil de nouvelles de science-fiction qui comporte 9 récits. Ces histoires tournent autour de la notion du temps et chacune d’elles l’aborde d’une façon différente, d’où le titre du recueil « Dissonance du Temps ». Le recueil se compose de plusieurs genres littéraires, instant de vie, fiction, fantastique, thriller et psychologie.
J’ ose espérer que ces histoires vous plairont car j’ai pris beaucoup de plaisir à les imaginer et à les écrire. Comme dirait Albert Einstein d’après sa théorie de relativité « Asseyez-vous une heure auprès d’une jolie fille et ça vous semble durer une minute. Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. C’est ça la relativité ».

Tout d’abord je souhaite remercier l’auteur et le site SimPlement Pro pour ce service de presse, mon premier via cette plateforme.
J’ai accepté ce SP tout d’abord grâce au faible nombre de pages ( mieux vaut commencer petit ) et également parce que j’aime bien les recueils de nouvelles. J’en écris moi-même (peu, certes) et lire le travail d’autres auteurs m’aide à progresser.

Comme indiqué dans le résumé, le recueil se compose de neuf nouvelles, dont je vais vous parler très brièvement.

Le temps n’a pas de cœur est un courte réflexion sur le temps qui passe et la vie.

Réalité Grisâtre quant à lui est plus une pensée sur le monde.

Chute libre et chute libre 2 sont deux textes liés, dans un thème plus fantastique. Il y a plus d’action et une jolie morale.

La porte et la porte 2 sont également deux nouvelles liées, plutôt dans le genre d’un thriller.

Les Anges Gardiens 2.0 est un texte de SF, c’est l’histoire que j’ai préférée dans le recueil, avec la suivante.

J’ai disparu donc je crois est une nouvelle de SF, jeune adulte qui a un très bon potentiel.

Enfin, au bord de la rivière est une histoire mignonne, mais dans laquelle je déplore un manque de réflexion.

Je ne peux pas dire que j’ai été emballée par ce recueil, loin de là. Je ne suis pas habituée à écrire des critiques négatives, mais malheureusement, ce sera le cas pour celle-ci.

Tout d’abord, cet ouvrage manque de relecture. Je sais que pour des auteurs auto-édités, il n’est pas facile de trouver quelqu’un quand on n’a pas forcément les moyens de payer un correcteur professionnel, mais c’est une étape très importante. Ici, outre les fautes d’orthographe fréquentes, il y a également des problèmes de ponctuation et de mise en page, ce qui rend la lecture moins agréable.

De plus, c’est beaucoup trop rapide. Je vais prendre pour exemple les deux nouvelles qui, à mon sens, ont le plus de potentiel  » J »ai disparu donc je crois » et « Les anges gardiens 2.0 ». C’est nouvelles ne font que quelques pages, alors qu’en développant, elles ont toute deux du potentiel pour en faire un roman ! C’est vraiment dommage de passer si vite. En fait, on dirait presque des synopsis. Ce sont des bonnes pistes de travail, mais en l’état, il est juste frustrant pour un lecteur de lire ça.

Je conseille à l’auteur, s’il me lit, de prendre plus de temps pour écrire. Prenez le temps de poser un contexte, un décor. Les personnages aussi. Je pense notamment à la nouvelle La Chute / La Chute 2. Il y a un gros potentiel également sur ce texte, surtout avec le personnage du petit Darius, la morale est sympa. Ça mérite un développement.

Je laisse aux lecteurs le soin de se faire leur propre opinion, voici les informations principales :

Auteur : Défi Kombé Njondo
Titre : Dissonances du temps
Auto-édition, 39 p

Disponible ici

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :