Loin des clichés de la Fantasy classique, ce recueil saura vous emmener dans un monde où les dragons bougonnent, râlent contre leurs rhumatismes et organisent des tournois de lancer de topinambours pour se divertir.

ATTENTION
Ce livre a été rédigé avec le manque de sérieux le plus complet.
En cas de réclamation, merci de contacter :
Dragonne Tatillonne
Donjon de la Terreur
24270 ANGOISSE

Je remercie Alizée Villemin de m’avoir proposé ce service de presse via SimPlement Pro.

Je n’avais pas encore eu l’occasion de lire cette autrice, même si on se croise parfois au détour d’une page facebook. J’étais curieuse, j’avais déjà repéré ses romans, notamment Lady Falkenna qui est dans ma wishlist. Je n’ai donc pas hésité longtemps (pas du tout, en fait) avant d’accepter ce recueil de nouvelles.

Dragons et autres bestioles du même acabit comprend huit nouvelles, dans le même univers de fantasy. Loin de se prendre au sérieux, l’autrice s’amuse , et par la même occasion nous amuse !

Salahad, le dragon végétarien est le premier que nous rencontrons. Il a pour mission d’aller sauver la princesse Zélie d’une sorcière, afin qu’elle soit rentrée pour le goûter ( y a de la mousse au chocolat !)

Stephen et les débilo-licornes m’a profondément fait rire. J’ai plusieurs amis éleveurs de différents animaux, dont des poneys et je les imaginais dans ce genre de situation ! Une nouvelle très légère.

Les troisièmes et quatrièmes nouvelles sont axées sur le personnage de Kovid XIX, le maître de la pestilence. Un jolie façon de détourner l’actualité et de rire de cette plaie.

La nouvelle suivante, Gryhad et Radegonde a été très amusante à lire. Une princesse qui ne veut pas être sauvée, un dragon qui grille (Gryhad, grille, vous voyez ? ) tous les chevaliers qui se présentent, mais qui est fan de Kram chef.

La sixième nouvelle, Voies de fay est une de mes préférées. On y fait la rencontre d’Eglantine, jolie petite fée des bois qui se fait rejeter parce qu’elle est gothique, et qui rencontre un dragon différent des autres, lui aussi exclu. Une belle façon de traiter les différences et le racisme.

Corignis Surprise est une nouvelle axée sur les dragons. Dans un univers où la magie a repris cours dans notre monde, chaque ville a eu des créatures féeriques qui sont venus s’installer. Paris a eu des dragons. Qui prennent de la place et sont envahissants, et gourmands. Une belle histoire sur le changement de regard sur les autres.

Dragon Ronchon, comme son nom l’indique parle d’un dragon qui se plaint. De tout. Tout le temps.

Et Gustav termine ce recueil en beauté, mais il est difficile de ne pas trop en dévoiler.

 

En conclusion, j’ai passé un très bon moment avec ces personnages drôles et attachants. C’est une lecture rapide, divertissante et facile, accessible à un public large de tout âge. Foncez !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :