Elle est étrange, cette fille.
Elle prétend qu’elle était avec sa meilleure amie, Cara, au moment du meurtre.
Elle dit que c’est une autre qui a commis ce crime.
Mais que penser de ces lettres, écrites depuis son ordinateur ? Ces lettres d’une violence extrême, envoyées à son ancien petit ami, des semaines avant sa mort ?

Elle est étrange, cette fille.
Elle prétend qu’elle l’aimait.
Elle dit qu’elle ne l’a pas enlevé, séquestré, torturé puis assassiné.
Mais qui est-elle vraiment ?
Une meurtrière ? Une psychopathe ? Ou juste UNE EX ?

 

L’auteur

logo-autoeditesEn véritable obsédée textuelle, Gina Dimitri aime gina dimitri une exlire, tout le temps et partout. Elle a une prédilection pour les personnages déjantés, à la fois drôles et torturés. Son premier roman, resté plusieurs semaines dans le top 100 d’Amazon s’intitule « LES CENDRES DES ROSES MORTES » et est habité de la même folie douce qu’elle recherche en tant que lectrice.
Son deuxième roman « INSOUMISSION » est tout aussi impertinent et plein d’humour noir.
« UNE EX » son premier thriller vous promet quelques frissons.

 

L’histoire

Les premières pages s’ouvrent sur un reportage de chaîne-info assez violent. Un meurtre atroce. S’en suit un huis-clos dans une salle d’interrogatoire, où Pasithéa, une des ex de la victime est interrogée par deux policiers.

Mon ressenti

Que dire? Ce n’est pas que je n’ai rien à dire de ce livre, c’est que j’ai tellement à dire que je ne sais pas par où commencer…. Par le début peut-être : j’ai remporté l’ebook de Gina Dimitri lors d’un concours qu’elle avait organisé pour le lancement. Il est resté quelques jours dans ma Pile A Lire, puis la curiosité l’a emporté, je l’ai ouvert. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, je suis en pleine boulimie de livres en ce moment, et j’avoue que je remplis ma liseuse sans vraiment lire les résumés. J’avais lu le synopsis de celui-ci, mais il reste vague et je ne connaissais pas Gina Dimitri.

Quand j’ai ouvert le livre, j’ai fait une chose que je ne fait jamais : j’ai lu la table des matières. Parce que oui, elle se lit, et déjà, on sent poindre l’humour. Alors j’ai continué à lire. Et j’ai ri. À haute voix. À tel point que celui qui partage mon lit m’a regardé comme si j’étais cinglée. Et pour cause : Pasithéa est un personnage très haut en couleurs. D’ailleurs, elle a les cheveux bleus. On se sent baladé autant qu’elle balade les deux flics chargés de la faire avouer le crime de son ex. Sa personnalité est à la fois complexe, torturée, totalement déjantée, et drôle. On passe de slogans de pubs glissés entre deux répliques cinglantes, à des lettres que notre écrivaine aux 45 livres vendus a envoyé à son ex. Des lettres qui nous font de moins en moins sourire. Parce que ce roman n’est pas juste drôle, c’est un thriller haletant. Plus on avance dans l’histoire, moins on rit. C’est toujours aussi drôle, Pasithéa est toujours aussi déjantée, mais on commence à se sentir un peu à l’étroit dans cette salle d’interrogatoire. Pasithéa nous semble plus sombre, plus complexe encore, un peu plus folle aussi. L’ambiance se fait plus pesante, et les slogans de pubs allument juste un sourire sur nos visages plus fermés, soucieux. C’est elle ou pas? Elle est complètement barrée cette Pasithéa! Complètement barrée, mais tellement bien écrite, tellement bien travaillée! Elle est un des personnages les plus complets que j’ai pu rencontrer dans un roman. Tous styles confondus. Ce protagoniste prends toute la place dans l’histoire, toute la place dans la salle d’interrogatoire, toute la place dans notre tête pendant la lecture. Les flics sont juste posés là, comme deux faire-valoir, mais malgré tout ils ont leur profondeur et leur ambivalence, leur ambiguïté.

Les scènes de violence sont détaillées avec le même côté déjanté que Pasithéa : avec indifférence, objectivité, neutralité. Presque une photographie. Pas de jugement, pas d’interprétation, Gina Dimitri décrit la scène telle qu’elle est. Telle qu’elle serait si nous n’étions pas dans un livre.  Attention toutefois aux âmes sensibles, certaines scènes sont particulièrement fournies de détails. Personnellement, ça ne me gêne pas. Je ne pourrais par contre, pas regarder l’adaptation au cinéma ou à la télé sans avoir besoin de me cacher sous la couette.  Mais en lecture, je n’ai aucun souci avec ça.

Vous savez ce que je me suis dit en fermant le livre?

Je n’aimerai vraiment, mais alors vraiment pas, être l’ex de Gina Dimitri.

Infos pratiques


Date de sortie : 24/10/2016

Éditeur : auto-édition

Prix du format numérique : 2.99€ sur Amazon

Prix du format broché : 12.99€ sur Amazon

Facebook de l’auteur : https://www.facebook.com/profile.php?id=100009422270881

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :