Un jour qu’elle se réveille de sa sieste, s’attendant à trouver son époux gentiment endormi à ses côtés comme tout loup-garou qui se respecte, elle le découvre hurlant à s’en faire exploser les poumons. Puis il disparaît sans explication… laissant Alexia seule aux prises avec un régiment de soldats non humains, une pléthore de fantômes exorcisés, et une reine Victoria qui n’est point amusée du tout. Mais Alexia est toujours armée de sa fidèle ombrelle et des dernières tendances de la mode, sans oublier un arsenal de civilités cinglantes. Et même quand ses investigations pour retrouver son incontrôlable mari la conduisent en Écosse, le repère des gilets les plus laids du monde, elle est prête !

MON AVIS :

Sans Forme est le tome 2 d’une série , « Le protectorat de l’ombrelle » composé de 5 tomes et ayant comme héroïne Alexia.

Sans avoir lu le 1, je n’ai eu aucune difficulté à rentrer dans l’histoire. Pas grande fan des vampires ou loups-garous, j’ai été agréablement surprise. L’ambiance gothique du livre, les personnages hauts en couleur m’ont emmenée dans un monde insoupçonné et j’ai adoré.

Alexia — paranormale — et son mari — loup-garou —, chacun faisant partie d’un groupe de contrôle des entités surnaturelles vont être confrontés à une énigme. Des vampires, loups-garous ont perdu leur pouvoirs et cette situation semble se déplacer. Une aventure trépidante dans l’Angleterre puis en Écosse. Un super moment de lecture. Une Alexia décapante, on ne s’ennuie pas une seule seconde avec ce roman très bien écrit.

J’ai appris un peu plus tard que ce style était un roman steampunk. Vraiment heureuse d’avoir tenté cette lecture, je découvre toujours de bons romans dans des styles que je n’aurais jamais osé plonger.

Drôle et piquant à souhait ! Un condensé d’imagination dans lequel l’auteur a su mettre à profit toutes sortes de créatures surnaturelles !

Une belle découverte, une belle plume !!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :