Voler cette antique DS dans un parking souterrain n’était peut-être pas la meilleure idée qu’ait eue Jean-Edouard. Mais c’était pour la bonne cause. Seulement, il y a cette sacoche remplie de petites coupures dans le coffre. Et puis, il va falloir compter avec cet encombrant cadavre qui l’accompagne. Un gars en chien de fusil, portant un col romain sur une veste noire stricte, mais qui a perdu son pantalon dans l’aventure. Alors, entre les deux fous furieux qui l’ont pris en chasse, le début des pèlerinages vers Compostelle et la bénédiction du nouveau Pape, il se peut que cette année Pâques soit moins conventionnel qu’à l’accoutumée …

Une promenade joyeuse et meurtrière, parsemée de sirène électrifiée, de gorgone nymphomane, de dieu nordique peroxydé avec une touche de sadisme italien.

Un moment déjà que je me promettais de lire du Nick Gardel, ne connaissant de lui que des nouvelles. Un moment que tout le monde me disait : « Il le faut absolument ! » Oh la la, mais pourquoi ai-je attendu si longtemps ???

Déjà le prologue donne le ton ! C’est un roman noir bourré d’humour et de jeux de mots qui nous attend, un style à la San Antonio et des répliques semblant tout droit sorties du cinéma d’Audiard.

Car cet auteur sait manier le mot, le verbe, le second degré et tout le reste comme personne ! Chaque phrase est un régal pour l’esprit, chaque tournure un mets de choix pour les yeux et les neurones.

Une belle histoire d’amitié où l’action et les rebondissements se succèdent et s’enchaînent sans répit, où les situations cocasses font place aux scènes de sexe ou de meurtres et sont souvent mêlées avec bonheur et surtout, surtout avec beaucoup de talent !

Chapeau Monsieur Gardel, voilà une histoire très réjouissante et un style tout à fait éblouissant !!!

Un seul mot pour résumer tout ça : jubilatoire !!!

Site de l’auteur : http://nickgardel.e-monsite.com/

Acheter sur Amazon

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :