Les auteurs

Cette suite, sous forme de pièce de théâtre, a été co-écrite par trois auteurs.

J.K. Rowling

J.K. Rowling

A t’on réellement besoin de la présenter? J.K. Rowling est principalement connue pour être la « maman » d’Harry Potter. En 1990, alors qu’elle est mère célibataire et qu’elle vit de ses allocations, elle a l’idée d’écrire cette histoire de sorciers alors qu’elle effectue un voyage en train. Il faudra attendre 7 ans pour qu’un éditeur veuille bien faire paraître les aventures de notre sorcier préféré. Presque dix ans après, Harry Potter et consorts sont toujours aussi populaires, et un film spin-off est sur le point de sortir en France : Les Animaux Fantastiques.

Jack Thorne, John Tiffany

Jack Thorne est un dramaturge britannique qui écrit pour le théatre, le cinéma et la télévision. Il prépare actuellement l’adaptation de « A la croisée des mondes » de P. Pullman pour BBC One.

Quant à John Tiffany, il est spécialisé dans la mise en scène, et a dirigé des comédies musicales, des pièces de théâtre, classiques, ou des créations originales.

4ème de couv’

La huitième histoire. Dix-neuf ans plus tard.

Être Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du Ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu.
Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

D’après une nouvelle histoire originale de J.K. Rowling, John Tiffany et Jack Thorne, la nouvelle pièce de théâtre de Jack Thorne, Harry Potter et l’Enfant Maudit est la huitième histoire de la saga Harry Potter et la première histoire de Harry Potter officiellement destinée à la scène.
La première mondiale de la pièce aura lieu à Londres dans un théâtre du West End le 30 juillet 2016.

Mon avis

L’histoire

On retrouve donc, comme il nous l’est annoncé, Harry Potter, Hermione, Ron et les autres, dix-neuf ans après La Bataille de Poudlard. On les retrouve quasi exactement à l’endroit où on les a laissé lors du dernier roman, et à la fin du film pour ceux qui les ont vu : sur le quai de la gare de Londres, attendant le départ du Poudlard Express qui emmènera leurs enfants dans la célèbre école de sorciers. Harry et Ginny (la soeur de Ron) ont trois enfants, James, Albus, et Lily. C’est Albus qui fait sa première rentrée au début de la pièce, alors que James, lui, est déjà membre de Poudlard. Quant à Lily, elle est encore trop jeune, et restera avec ses parents pour l’instant. On croisera également Rose, fille d’Hermione et Ron, et Scorpius, le fils de Drago Malefoy et Astoria Greengrass.

Mon ressenti

J’ai vu les films Harry Potter avant de lire les romans, que j’ai lu il y a quatre ou cinq ans, d’une traite, les 7 tomes les uns après les autres, sans interruption. J’étais tellement plongée dans l’univers magique d’Harry que j’ai ressenti un grand vide à la fin du dernier tome. Déçue de ne plus avoir de nouvelles des personnages qui avaient peuplé mes insomnies pendant plusieurs semaines. Quand la rumeur a éclaté sur un huitième tome, j’ai exulté. Puis j’ai ressenti une grande déception quand J. K. Rowling a précisé que ce serait une pièce de théâtre. J’aime le théâtre, mais pour moi Harry, c’était un personnage de roman. Pas un acteur de théâtre. Et surtout, je me disais que la pièce ne serait jamais jouée sur les planches françaises, et que je n’aurai certainement pas l’occasion de connaitre la suite des aventures de mes sorciers préférés. Puis finalement, l’annonce salvatrice : le script serait publié. Bien sur, j’ai pré-commandé l’objet de mon désir et je l’ai reçu le jour de sa sortie.


J’avais un peu peur de la forme, je ne suis pas habituée aux scripts de théâtre, les seuls que j’ai lu étant ceux de Molière, Shakespeare, et quelques récits de Platon, qui s’apparentent, pour certains à des scripts. Du bien classique donc, rien à voir avec de la fantasy. Finalement, j’ai dévoré le livre en deux ou trois heures. Si quelques minutes et une dizaine de pages m’ont été nécessaires pour m’adapter au format et ne plus tenir compte des passages sur la mise en scène, j’ai immédiatement replongé dans l’univers que J. K. Rowling nous avait présenté il y a quelques années. Les personnages sont très fidèles à leurs homologues des romans, la maturité en plus, l’intrigue est totalement cohérente à celles que l’on a déjà pu voir dans les précédents volumes des romans, et on évolue parmi des lieux que l’on connait déjà, parmi des personnages que l’on reconnait, et rien n’arrive comme un cheveu sur la soupe. Bref, vous l’aurez compris, je suis ravie d’avoir pu retrouver la compagnie de Harry, Hermione, Ron et les autres, d’avoir pu savoir comment ils s’en sont sortis dans la vie, un peu comme quand on est contents de retrouver des copains de classe après plusieurs années. J’attends désormais avec impatience la sortie du film Les Animaux Fantastiques!

 

Infos pratiques

Date de sortie : Octobre 2016

Éditeur : Gallimard Jeunesse

Prix du format numérique : 14.99€ chez Amazon

Prix du format broché : 21€ chez Amazon  (il existe également en relié, vu au Furet du Nord à 25.90€)

Site de l’auteur : http://www.jkrowling.com/fr_FR/

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :