« Hasard » tente de démontrer que l’attirance entre deux personnes n’en est jamais le fruit.  Elle décrit l’intensité et le mouvement d’une relation entre deux femmes, une émulsion qui révèle progressivement un véritable secret.

 

« Le hasard c’est peut-être le pseudonyme de Dieu quand il ne veut pas signer » Théophile Gauthier. Voilà la citation figurant au début de cette nouvelle. Une citation qui me parle, qui m’a intriguée fortement et qui m’a réellement incitée à lire cette nouvelle, plus que le résumé et bien plus que la couverture qui ne m’inspirait pas grand chose..

Le texte ne comporte aucun dialogue, très peu d’actions et de circonstances, pratiquement aucun détail sur la vie des protagonistes qui se résument à deux personnes. Deux femmes. Deux enseignantes qui se rencontrent et vivent une relation hors normes (amour ? amitié ?). Vu que l’oeuvre est dédicacé à Frédérique, on peut même se demander si elle n’est pas autobiographique. D’autant qu’on a parfois l’impression de lire un journal intime ou une confession.

L’auteure raconte à la première personne du singulier sa rencontre avec Frédérique, leur entente, les sentiments exacerbés et l’envoûtement obsessionnel qu’elle ressent à son encontre et qui vire à l’aliénation.

A petites touches, tel un peintre impressionniste, parfois d’ailleurs au détriment de la clarté de l’ensemble (j’ai été obligée de relire certains passages pour être sûre de bien les avoir compris), Sofia Perez met son cœur à nu de sa plume fine et délicate. D’un ton passionné, réaliste, touchant, doux-amer ou mélancolique, parfois même poétique et toujours pudique, elle creuse, explore et essaie de définir les sentiments qu’elle éprouve pour cette autre femme, cette troublante fascination qui semble l’envoûter irrésistiblement. Bien que platonique, cette relation possède des accents charnels renforcés par le choix d’un vocabulaire intentionnellement ambigu. (« Elle m’embrassait de ses mots, me caressait de ses intentions »).

Jusqu’à la révélation finale d’un secret bien gardé et même inavoué, on va se demander quelle est la nature de leur attachement et comment l’histoire va évoluer. La surprise est de taille et le thème douloureux, le message clair. On y adhère… ou pas. Je vous laisse le découvrir…

A propos de l'auteur

Tombée toute petite dans la lecture, je possède près de 2000 livres et ne cesse d'enrichir ma collection. Depuis peu j'ai découvert le monde de l'auto-édition et j'ai la grande chance de travailler avec des auteurs indépendants de talent qui m'ont confié leurs manuscrits et m'ont accordé leur confiance. Cela me permet de me réaliser dans un domaine qui me passionne : la lecture !

Une réponse

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :