Dans le cadre du salon de Tulle des 19 et 20 mai derniers, j’ai interviewé l’organisatrice et les 15 auteurs présents et je me propose donc de partager avec vous les quelques informations que j’ai glanées.

Aujourd’hui, c’est au tour de Maud MAYERAS de répondre à mes questions.

L’auteure, secrète et discrète, vit à Limoges d’où elle est originaire.

 

1/ Si tu devais te définir en 5 mots ?

Bordel, monstres (ceux de la mythologie et des contes de fée), chats, cuisine, cinéma.

2/ Si tu pouvais obtenir un super-pouvoir, lequel serait-ce et pourquoi ?

Je voudrais voler pour ne pas avoir peur du vide.

3/ Quand as-tu commencé à écrire et comment y-es-tu venue ?

Je trouve qu’à l’école la lecture n’est pas adaptée à l’âge. Les classiques ne m’ont pas donné envie de lire. C’est ma mère qui m’a emmenée à la librairie et m’a dit de choisir ce que je voulais. Mon choix s’est porté sur « Ça » et ce fut une révélation. Je me suis dit que c’était ce que je voulais. Faire peur.

4/ Quelles sont tes références en matière de littérature et de cinéma ?

Stephen King donc, mais aussi des contes de fée comme « La belle et la bête ». Pour ce qui est du cinéma, je suis portée sur le coréen, amoral mais avec beaucoup de subtilité et de légèreté.

5/ Penses-tu qu’un bon auteur s’inspire nécessairement de son vécu ?

Non, pas forcément. Mais il se doit d’être honnête, notamment avec son lectorat.

6/ Comment s’imposent tes personnages ? Certains sont-ils inspirés de proches, de connaissances ?

L’histoire naît toujours avant les personnages et ceux-ci se greffent dessus. Ils sont parfois inspirés de mes proches mais aussi de personnages de livres ou de films.

7/ Combien de livres as-tu à ton actif et quel est ton préféré ?

J’en ai écrit 3 à ce jour. Mon préféré reste Reflex que j’ai écrit quand j’étais enceinte. Il relate ce dont j’ai le plus peur… pour ne pas que ça arrive. Comme un exorcisme.

8/ Qu’as-tu envie de transmettre (dans le sens procurer) à tes lecteurs ?

Tout sauf de l’indifférence ! Il n’y a de pire critique qu’un « c’est pas mal »…

9/ Que dis-tu à des lecteurs pour leur donner envie de te lire ?

Demandez à ceux qui ont déjà lu mes livres.

10/ As-tu des rituels d’écriture, des habitudes, des moments particuliers ?

J’écris toujours la nuit, avec du café et mon chat.

11/ Et la lecture alors, est-elle toujours présente et ton œil a-t-il changé sur les écrits des autres ?

Oui mais je n’arrive plus à lire les auteurs que je connais parce que je les identifie à ce que je lis et aux personnages qu’ils ont créés.

12/ Avec qui aimerais-tu ou aurais-tu aimé écrire à 4 mains ?

Avec Anne Bourrel auteure de « L’invention de la neige », qui possède une écriture très froide mais très belle. Ou bien avec Gillian Flynn (« Sur ma peau » ou « Les lieux sombres »). Ce sont pour moi deux monuments.

13/ Peux-tu nous parler du livre en cours d’écriture et de tes projets littéraires ?

J’ai commencé un livre qui se passe en Haute Savoie et qui devrait s’appeler « Monstres ».

14/ Quelle est la question que tu aimerais qu’on te pose et qu’on ne te pose jamais ?

Quel film aurais-tu aimé réaliser ?

Merci Maud, de t’être prêtée au jeu ! 

Prochainement, ce sera au tour de Céline Saint-Charle de répondre à mes questions.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :