Plongée dans l’agitation d’un établissement scolaire, Eva fait ses premières armes dans l’enseignement en tant que surveillante. Elle se concentre sur le quotidien, parfois brutal, pour s’extraire d’un passé douloureux et s’empêcher de partir à la dérive. Mais le souvenir de son immersion au cœur d’une favela brésilienne continue de l’obséder bien après son retour à Paris. Avant, après, ici, là-bas, la jeune Eva navigue à vue entre ses identités multiples et nous entraîne dans un monde foisonnant de vie, jusqu’à ce que l’envers du décor impose sa sombre réalité et balaie ses illusions.
Des bidonvilles cariocas aux banlieues françaises, elle affronte une violence sans frontières qui la mènera au bout de la quête d’elle-même.

Ce livre fait partie des finalistes du Prix des Auteurs Inconnus, dans la catégorie Réalisme.

Chronique

Ce livre était très bien placé sur ma liste pour les sélections, et j’avais été déçue de ne pas le voir se qualifier…puis à la suite d’un abandon, voilà que ce livre retrouve la place qu’il mérite ! On aurait été mal avisé d’avoir laissé filer une perle pareil ! ( vous sentez le coup de coeur approcher ?)

Le personnage principal, Eva, vit à Paris où elle travaille comme surveillante dans un collège de banlieue en attendant de réussir son CAPES pour être prof de lettres. Nous la suivons donc au travers de ses relations avec les élèves, et ses collègues, dans des situations pas toujours simple à vivre ! Elle nous fait offre des souvenirs du Brésil, où elle avait rejoint Daniel, son (ex) grand amour. Avouons le, Eva…c’est pas le meilleur personnage de l’histoire de l’humanité… Qu’elle se voile la face quant à sa relation avec Daniel, on peut mettre ça sur le compte de l’âge, elle est somme toute relativement assez jeune pour manquer de recul. Par contre, dans son attitude envers certaines situations de sa vie professionnelle, notamment dans le problème Lisa/Mathieu ( je ne dévoile rien pour ne pas enlever à la découverte du livre), elle mérite d’être secouée !  Un élève t’alerte sur un problème majeur, tu finis par avoir des doutes, mais tu laisses ça en plan…

A mon sens, le plus gros point fort de ce livre est le style de l’auteur, qui nous entraîne entre la France et le Brésil. Je ne suis jamais allée au Brésil, mais je n’ai eu aucun mal à m’imaginer les rues, les couleurs, les odeurs de la Favela et tout ce magnifique décor. On s’attache aussi aux personnages rencontrés là-bas, surtout Cacau, les enfants. On sent une réelle différence entre la vie qu’elle a mené et celle qu’elle semble survoler ici.

Vous l’aurez sans doute compris, j’ai vraiment adoré ce livre, c’est un vrai coup de coeur, que je recommande chaudement !  Bien évidemment, je ne sais pas encore si ce livre sera le gagnant ou non de la catégorie réalisme, ni même si il aura mon vote (il me reste encore bien des livres à lire), mais je suis certaine qu’il sera bien classé, et surtout qu’il plaira à beaucoup de lecteurs !

Pour l’acheter :

Titre : Le Carnaval des illusions

Auteur : Jo Rouxinol

Pour acheter son livre, c’est par ici  ( PS: en promo sur Kindle à seulement 2.99€!!)

A propos de l'auteur

Trentenaire, créative, passionnée de livres et de loisirs créatifs, Faby vit actuellement à Toulouse où elle profite du soleil, avec ses deux chats et une tasse de thé. Ses styles de lectures préférés sont la littérature jeunesse, le fantastique, les romans historiques. Elle s'initie depuis peu aux mangas et aux bandes dessinées.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :