logo-autoeditesL’auteur

Wendall Utroi est un auteur tardif. Ce n’est qu’en 1997, après avoir été encouragé par les lecteurs des nouvelles qu’il publiait sur un site d’awendall utroivis de consommateur, qu’il commence à rédiger “Un genou à terre”. Investigateur dans la police judiciaire, instructeur de police, il s’est expatrié deux fois, une fois en Afghanistan, et une fois dans les Balkans dans le cadre de son métier. Auteur de trois romans à ce jour, deux thrillers, et un roman plus “jeunes adultes”/fantasy, Wendall Utroi a trois objectifs en tête quand il écrit :

“- Ne pas m’ennuyer ni ennuyer le lecteur.
– Écrire en augmentant crescendo le suspense.
– Et surtout faire en sorte que le lecteur ne devine pas la fin.”

4ème de couv’

Vous êtes-vous posé la question de savoir ce que serait votre vie si vous aviez toujours, oui toujours, respecté les règles ? Ce matin là, Kalyn n’y a pas songé une seule seconde, et sur un coup de tête, ou poussé par on ne sait quelle impulsion, il a bravé les interdits.
Pouvait-on imaginer que cette action, si futile soit-elle, puisse transformer une vie et de nombreuses autres ? On pourrait appeler cela, l’effet papillon, ou le destin, ou la chance. Moi, je crois qu’il s’agit d’une phase de l’évolution. Pour quel devenir ? La ruine, le chaos, le renouveau ou la gloire. Tout peut si vite basculer dans un monde où votre survie ne tient qu’à un fil.

L’histoire

Nous sommes ici immergés dans un micro-monde imaginaire. Chez les Klungs, le danger le plus mortel, l’ennemi suprême, c’est la pluie! Alors quand Kalyn décide de braver les interdits et découvre qu’il réussit à résister aux gouttes, c’est un coup de tonnerre! Après tout, n’est il pas descendant des Mages?

Mon ressenti

Je lis de plus en plus de fantasy, et j’avoue que j’aime beaucoup ça. Ça me donne un peu de « légèreté » entre deux thrillers, et découvrir des mondes différents me divertit beaucoup. Wendall Utroi a déjà écrit deux thrillers, (dont Un genou à terre, dont je vous ai déjà parlé) Mais j’avoue que j’ai pris peur quand j’ai lu les premières pages : un micro-monde, avec des personnages d’à peine trois centimètres, ça ne me disait rien qui vaille. Trop « déjà-vu » ou difficile à crédibiliser… Puis, bêtement, je me suis souvenue des Minipouss. Oui, je suis née dans les années 80 hein, m’en voulez pas. Et les Minipouss, je les adorais. Vous ne connaissez pas, ou vous ne vous en souvenez plus? Allez, c’est cadeau !

Bref, revenons à nos Klungs! Grâce aux Minipouss donc, j’ai décidé de leur laisser une chance. Le style narratif m’a un peu fait penser à Bernard Werber, dans le cycle des Dieux. Je ne veux pas trop développer pour ne pas trop en dire, mais quand l’histoire est contée par un personnage, je trouve ça intéressant. Ça change du côté omniscient d’une narration traditionnelle, et change le point de vue sur l’intrigue. J’ai bien aimé également l’antagonisme sur la pluie : dans notre monde, et dans la plupart des mondes imaginaires (attention, je suis trèèèèèèès loin d’être une experte en fantasy, ou en littérature tout court, donc je ne parle que de mon point de vue et de mes connaissances personnelles, qui sont donc très loin d’être exhaustives), la pluie est source de vie. Pas de danger ou de mort (pas à l’état naturel du moins). Puis Wendall Utroi en fait presque un personnage à part. Sur les descriptions de Kalyn quand il évite la pluie, ou la « dompte », on a presque l’impression qu’il danse avec une cavalière. Donner une telle dimension à un élément naturel est assez rare.

L’écriture est tellement fluide qu’on navigue finalement sans encombre dans cette univers microcosmique, et on en arrive même à en oublier leur taille, ou plutôt, à la comparer à la notre. J’ai dévoré le livre pendant mes vacances, et le cliffhanger de fin m’a presque rendue furieuse tellement j’étais frustrée qu’on termine de la sorte. Evidemment, puisque c’est un tome 1, nous savons qu’il y aura une suite. Le souci est de savoir quand elle arrivera! Wendall est en train d’écrire un roman, mais pas encore la suite, j’espère qu’il nous donnera très vite des nouvelles de Kalyn! Comptez sur moi, je vais continuer à le harceler! :p

Infos Pratiques

kalyn le dompteur de pluie
Date de sortie : Mars 2015

Éditeur : auto-édition

Prix du format numérique : 2.99€ sur Amazon

Prix du format broché : 11.08€ sur Amazon

Page Facebook de l’auteur  : https://www.facebook.com/UTROI

 

2 Réponses

  1. Wendall Utroi

    Je suis vraiment enchanté d’être parvenu à te faire pénétrer dans ce petit monde. Il est en effet plus orienté jeune adulte, mais j’ai pris un vrai plaisir à m’y fondre.
    La suite sera sans faute pour 2017, je l’ai promis à ma fille et à moi-même. Je ne ferai pas de pause comme habituellement après la fin du prochain thriller et m’y plongerai de nouveau avec délectation.
    Un grand merci pour cette chronique qui me fait grand plaisir.
    Merci.
    Wendall

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :