Kalyn, élu mage bien malgré lui, doit désigner les compagnons qui seront de l’expédition pour tenter de découvrir un nouveau refuge pour les siens.
Qui choisira-t-il ?
Mille aventures attendent les chevaucheurs.
Trouveront-ils les forces et le courage de vaincre tous les piège et les dangers qui parsèment leur chemin ?
Ce petit peuple des Klungs survivra-t-il à tout cela ?
Et si, dans la difficulté et les tourments, les rivalités naissaient au sein de la colonie ?
Qu’adviendrait-il si l’on apprenait que Kalyn est un imposteur ?

Wendall Utroi avait écrit le premier tome de l’histoire des Klungs, « Le dompteur de pluie », pour l’une de ses filles. La suite qu’il lui a donnée l’a été aussi pour ses lecteurs.

L’histoire reprend donc directement au moment où Kalyn doit choisir les chevaucheurs qui l’accompagneront dans sa quête d’un nouveau lieu de vie pour son peuple. L’aventure est plus présente dans ce second opus puisque qu’on sort de la colonie pour découvrir le monde en compagnie des Klungs. Le petit groupe devra affronter de nombreuses péripéties, des prédateurs, des ennemis, mais découvrira aussi la tolérance et l’amitié lors d’une rencontre singulière. Parallèlement, on suit  les dissensions qui se créent et les bouleversements internes qui ont lieu dans la cité des Klungs, mais aussi ceux qui surviennent dans le monde éthéré. Tout ne serait-il pas lié ?

Avec cette suite, l’auteur dit clore l’histoire des Klungs et, même si je peux comprendre son envie de s’investir dans d’autres projets , je le déplore un tant soit peu car il y avait là matière à faire de cette duologie une véritable saga. Moi qui ne suis pas très adepte de la littérature jeunesse fantasy, je reconnais volontiers m’être laissé captiver par cette histoire passionnante et pleine de bons sentiments. Peut-être encore plus je crois dans ce second volet.

N’hésitez donc pas à la faire découvrir à vos ados, ou à vous laisser tenter vous-mêmes, si vous avez su, comme moi, garder une âme d’enfant.

A noter la très belle couverture que je trouve encore  plus réussie que la première.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :