L’Empereur Narnienn domine le monde des Hommes depuis deux cents ans. Sa soif de pouvoir est immense ; les nains et les elfes ne peuvent que craindre pour leur territoire. Au cœur des montagnes du Nord, le jeune Espa reçoit un œuf mystérieux. Un loup ailé en éclot : un skyraff. Ensemble, ils seront emportés malgré eux dans une succession d’aventures. Ils devront faire face aux troupes de l’Empereur et ne compter que sur eux-mêmes.

Chronique :

« Le Skyraff » est le premier tome d’une saga. Une saga familiale, puisque Florence Gindre écrit les idées de son fils Thomas. Ensemble, ils ont créé un univers fantastique, dans lequel Espa va découvrir que sa vie n’est pas si simple qu’il croyait. Dès lors, accompagné de son Skyraff et d’une conteuse de son village, il va à la rencontre de son destin.

La lecture de cet opus est agréable : le récit est bien construit, même si quelques répétitions feront tiquer les lecteurs les plus attentifs. Le vocabulaire est adapté, pas trop simpliste mais pas trop alambiqué non plus. Les amateurs du genre s’y retrouveront et apprécieront les descriptions détaillées des personnages, des décors. On s’y croirait. Les plus âgés comprendront assez vite les intrigues, mais le public visé, lui, se régalera des interrogations du personnage principal, hésitant, vibrant, avec lui. Parce que l’histoire d’Espa et de son Skyraff est jolie, presque poétique.

L’univers créé est riche et coloré, plein d’émotions. Au-delà de l’écriture destinée à un public adolescent, l’histoire happe le lecteur assez tôt, respectant à la lettre les codes de l’Epic-Fantasy. Le Bien, le Mal, l’adolescent, promis à un destin fabuleux dont il ignorait tout et qui, malgré les dangers et les obstacles part en quête, les créatures magiques, bonnes ou mauvaises, les elfes, les nains. Ce premier roman est à la hauteur de ses ambitions. Et le fait qu’il sorte de l’imagination d’un adolescent, avant d’être mis en scène par sa mère, apporte une résonance particulière à l’histoire. La suite est en cours de publication. Vous pourrez compter sur les Gindre pour égayer votre été.

D’un point de vue plus personnel

Je suis entrée de suite dans l’histoire. Facile à lire, elle permet une immersion instantanée dans le monde d’Espa et des Skyraffs. Bien que la saga du « Règne de L’Empereur » soit destinée à un jeune public, je l’ai beaucoup apprécié, et c’est avec plaisir que je découvrirai la suite, qui sort dans les prochains jours.

Mais surtout, je trouve que ce livre a une chose précieuse de nos jours : les scènes de combat ne sont pas trop violentes, et il n’y a pas, du moins dans ce tome, de scènes de sexe. C’est-à-dire que je pourrai sans souci conseiller ce tome à mes enfants, de 10 et 13 ans. Il ne s’agit pas d’être prude ou d’être censeuse. Il s’agit de proposer des ouvrages cohérents à des préados, qui sont dégoûtés quand ils voient des personnages s’embrasser à la télévision. (Oui, je sais, ça ne durera pas 🙂 ) Pour autant, le livre est plein d’amour, et de combats. Preuve que la littérature sait se faire accessible pour tout les âges, sans être trop simpliste.

 

Infos Pratiques :


Editeur : Marathon Editions 

Date de sortie : 22 mai 2017

Prix du format broché : 15.90€ chez Amazon

Prix du format numérique : 5.90€ chez Amazon

Site de l’auteur : leregnedelempereur.wordpress.com

Cet article m’a été envoyé par la maison d’édition ou l’auteur en service de presse. Pour en savoir plus sur les conditions vous pouvez consulter la page A Propos, du site.

4 Réponses

  1. Nisa lectures

    J’ai le même problème avec mon pré-ado lecteur, il aime tellement lire que je commence à avoir du mal à trouver de quoi le rassasier qui respecte son âge.
    Je le note (je l’avais déjà repéré mais là, c’est encore plus tentant).

    Répondre
  2. Le règne de l’Empereur #2 Le camp des Ios, Thomas et Florence Gindre – Beltane (lit en) Secret

    […] Lors de la fin du premier tome, nous avons laissé Espa et Xénos, désespérés après la mort de Nymphia. Alors qu’il venait d’apprendre une information capitale sur le passé de la conteuse, ainsi qu’à propos du sien, le jeune Ios se retrouve seul avec son skyraff dans sa lutte contre l’Empereur. Alors, comme il l’a promis à Nymphia avant sa mort, il se met en route vers le Camp Des Ios. Pour cela, il lui faudra traverser bien des Terres et des dangers. Mais surtout trouver du soutien chez des peuples qui ne se montreront pas tous coopératifs. […]

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :