Je vais être honnête avec vous, j’ai fait la lecture de ce livre en 6e, j’ai raté des détails importants et je croyais alors que c’était une fiction. Jusqu’à ce que je vois cette vidéo (que je vous recommande chaudement).

Helen Keller donc, est une enfant aveugle, sourde et muette de six ans. Comme vous l’imaginez sans doute, ces handicaps freinent son émancipation elle est une enfant qui ne parvient pas à ouvrir son esprit elle est presque complètement coupée du monde extérieur enfermé dans un univers noir et vide.

Je ne sais pas vous, mais la façon dont j’essaye d’en parler me rappelle une description des enfers dans la mythologie grecque antique, je cite : « La plupart demeurent dans le champ des Asphodèles et se mêlent aux ombres qui y déambulent éternellement, sans but ni joie ».

Encyclopédie Fleurus Junior « Mythologies » page 53.

Revenons-en à Helen.

Ce livre est centré sur sa transformation grâce au travail d’Ann Sullivan, éducatrice qui arrivera à sortir Helen des ténèbres pour lui montrer la lumière (je préfère recourir à la métaphore pour éviter de trop en révéler par moi-même, en ce qui concerne la vidéo beaucoup de choses présentes dans le livre n’y sont pas mentionnées donc elle ne vous privera pas de toutes découvertes).

C’est d’une immense beauté que dis-je immense, gargantuesque (c’est pourquoi je n’en dis pas plus, je préfère que vous découvriez par vous-même).

 

L’épanouissement d’Helen Keller est en tout cas magnifique, ça me rappelle les œuvres de la Comtesse de Ségur qui bercèrent mon enfance.

En soi, je pense que chacun s’y identifie un peu à sa façon, car nous avons tous connu un épanouissement pendant notre vie qui nous surprit, de même que notre entourage.

Je dédicace cette chronique à toutes les personnes handicapées du monde, leurs proches et les personnes et services qui les aident (avec une petite pensée pour le service d’accompagnement des étudiants handicapés de mon université dont l’aide me fût et m’est encore très précieuse).

Gardez courage et espoir.

On peut faire de grandes choses malgré un handicap (Louis Braille l’a prouvé lui aussi).

Je puis en témoigner moi-même, si l’on m’avait dit il y a quelques années que je deviendrais un jour chroniqueur bénévole pour un blog littéraire je n’y aurais pas crû.

https://www.amazon.fr/Lhistoire-dHelen-Keller-Lorena-Hickok/dp/2266086626

P.S. Toutes mes excuses pour mes erreurs d’écriture dans ma précédente chronique.

Bonnes fêtes de fin d’année à tous et à toutes (si jamais je ne publie pas de nouvelles chroniques avant 2018).

A propos de l'auteur

Pour commencer, je suis d’ascendance noble. J’ai passé 2 ans et demi de ma petite enfance en Angleterre. Mes parents qui voulaient que je sois en mesure de parler la langue de Shakespeare prirent soin de m’enregistrer de nombreuses émissions et programmes qui passaient à la télévision anglaise. Parmi ces émissions et programmes, il y avait des documentaires. Ces derniers transformèrent ma vie à tout jamais, depuis je suis un petit curieux avec une insatiable soif de connaissances. Et là où il y a de la culture il y a des livres. Je n’ai cependant pas toujours été un grand lecteur, mais l’école et mes parents y ont remédié. Aujourd’hui, alors que j’étudie l’Histoire, je dois reconnaître que la lecture est une activité que j’aime beaucoup. Désormais je lis de tout, du français à l’anglais, des histoires vraies aux fictions. J’essaye même d’écrire mes propres livres, j’espère pouvoir un jour les achever, les éditer et pouvoir vous les présenter.

Une réponse

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :