L'oracle della Luna, Frédéric Lenoir | Beltane (lit en) Secret

Au cœur d’un XVIe siècle hanté par les querelles religieuses et philosophiques, le nouveau thriller historique de Frédéric Lenoir nous entraîne des palais aux prisons de Venise, du mont Athos au bagne des corsaires d’Alger, de Jérusalem au ghetto de Chypre. Un grand roman d’amour et d’aventures où passion, mort, mystique chrétienne et soufie, astrologie et kabbale rythment la quête initiatique de Giovanni, le jeune paysan qui avait osé lever les yeux sur la fille des Doges

Récemment, j’ai fait découvrir Frédéric Lenoir à une amie, et ça m’a donné envie de lire un nouveau livre de cet auteur, que j’apprécie vraiment. J’avais depuis quelque temps déjà L’oracle della Luna dans ma PAL, le moment était venu de le lire. En fait, le terme « dévorer » serait plus adéquat, car j’ai lu les 723 pages en à peine deux jours !

Contrairement à Cœur de cristal et l’Âme du monde, L’oracle della Luna est un thriller historique. L’histoire est celle de Giovanni, paysan de Calabre, qui rencontre Elena, noble vénitienne alors que le  navire qui la ramenait à Venise a fait naufrage près de son village. Très vite, la jeune fille hante Giovanni, qui décide de quitter son village pour la rejoindre. Au départ, c’est une quête d’amour, qui devient, au fil des rencontres, une quête initiatique. Puis, lorsque son maître lui confie un document secret, à remettre en mains propres au pape, sa vie est menacée. Qui sont ces hommes, qui veulent récupérer ce message coûte que coûte ? Que peut donc contenir un message qui attire tant de convoitise ?
Sur fond de querelles religieuses et politiques, nous suivons Giovanni des palais de Venise au monastère du Mont Athos, du bagne d’Alger à Jérusalem ou au ghetto de Chypre.

Comme je l’ai déjà écrit, ce roman ne se lit pas, il se dévore ! En tant que lectrice, je suis passée par toutes les émotions possibles : j’ai souffert avec Giovanni, j’ai eu peur pour lui, j’ai tant espéré qu’il retrouve son Elena, et puis… j’ai appris avec lui. Appris quelques principes de philosophie et quelques éléments sur la Kabbale juive,  et puis, j’ai réfléchi. Sur l’amour et le sens de la vie. Sur le destin.  Quand j’ai terminé cet ouvrage, après avoir séché mes larmes de fille hypersensible, j’ai dû faire une pause pour assimiler. Pendant environ une semaine, ce livre vibrait à l’intérieur de moi, si fort que je n’ai pu ni commencer un autre livre, ni même écrire dans le carnet de lecture que je tiens.
Ce livre peut plaire à beaucoup de personnes, car aucun élément ne prend trop de place. La romance est bien dosée, les notions d’histoire, de politique ou de spiritualité sont claires et compréhensibles. Je ne peux que recommander ce livre.

Biographie de l’auteur (source : www.fredericlenoir.com)

Philosophe, sociologue et historien des religions. Docteur et chercheur associé de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS)

Cofondateur avec Martine Roussel-Adam de la Fondation SEVE, Savoir Être et Vivre Ensemble (sous l’égide de la Fondation de France), dont la mission principale est de former des animateurs et des formateurs d’ateliers de philosophie et de méditation dans les écoles.

Écrivain. Auteur d’une quarantaine d’ouvrages (essais, romans, contes, encyclopédies), traduits dans une vingtaine de langues et vendus à cinq millions d’exemplaires, il écrit aussi pour le théâtre, le cinéma et la bande dessinée.

Acheter le livre sur Amazon

A propos de l'auteur

Trentenaire, créative, passionnée de livres et de loisirs créatifs, Faby vit actuellement à Toulouse où elle profite du soleil, avec ses deux chats et une tasse de thé. Ses styles de lectures préférés sont la littérature jeunesse, le fantastique, les romans historiques. Elle s'initie depuis peu aux mangas et aux bandes dessinées.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :