L’orme aux loups est un lieu-dit de vignes et de forêts, au pied de la colline de Sancerre. Quelques années après le terrible siège de la ville protestante par les troupes du catholique duc de Bourges, une série de meurtres particulièrement sauvages mettent la ville sous pression. Les soupçons se portent d’emblée sur Fondari, un montreur d’ours de passage, mais les rivalités entre les détenteurs de l’autorité politique et morale, laissent entrevoir bientôt d’autres hypothèses. Véritable course contre la montre, ce roman policier historique vous plongera dans un univers médiéval effrayant et drolatique.

C’est au salon « Noir Vézère » du Bugue, en juillet dernier, que j’ai fait la connaissance de Thierry Berlanda, et force m’est de reconnaître qu’il fut ma plus belle rencontre de cet événement. J’y ai découvert un homme charmant, intelligent et remarquablement érudit, mais aussi très simple et surtout plein d’empathie. Je lui ai acheté deux livres, dont « L’orme aux loups », qui m’a attirée, en premier lieu, non seulement par son très joli titre, mais aussi par sa belle couverture. Puis la lecture de la 4ème m’a définitivement séduite : il se trouve que, de temps à autre, j’apprécie de lire des romans historiques, qui plus est quand ce sont des policiers.

Ce qui m’a frappée tout d’abord dans ce roman, c’est l’art dont fait preuve Thierry Berlanda pour manier notre belle langue. Ici, on se rapproche du vieux français, avec des mots et des tournures désuètes, voire disparues, qui siéent à merveille à l’époque à laquelle se déroule l’histoire. Cela donne une idée de la maîtrise littéraire de l’auteur mais indique aussi que ce livre ne s’adresse pas à tous les lecteurs. Ceux qui se contentent de lire, pour se distraire, des textes simples qui n’ont besoin que de peu de réflexion et de concentration, passez votre chemin. Et ce n’est absolument pas une critique, cela m’arrive aussi régulièrement ! Par contre, pour peu que vous soyez intéressés par le genre policier historique bien sûr, un tant soit peu littéraires et/ou que vous fassiez preuve d’une grande curiosité intellectuelle, alors je vous le conseille ardemment. J’ai recouru plusieurs fois au dictionnaire, je l’avoue… et j’adore ça !

Quant à l’intrigue, elle est menée de main de maître et ménage suspense, rebondissements et péripéties avec bonheur, tout ce qu’il faut pour un très bon moment de lecture.

J’ai attendu aujourd’hui pour faire paraître mon retour sur ce livre qui, à un moment donné, a su me faire sortir de ma morosité, parce qu’il se trouve que le 18 mars est le jour de naissance de cet auteur. Donc j’en profite pour te souhaiter un joyeux anniversaire Thierry !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :