Il n’aura fallu qu’un grain de sable dans le rouage de sa vie pour que le monde d’Emma s’écroule ; une toute petite chose, une simple et microscopique cellule défectueuse pour que ses certitudes s’écaillent.

A trente-cinq ans, la nouvelle vision de sa vie au travers du prisme de la maladie n’a plus la même saveur. Pour se prouver qu’elle existe encore elle décide de s’éloigner de ceux qui l’aiment pour partir se retrouver.
Mais rien ne va se passer comme prévu et elle est très loin d’imaginer les sombres bouleversements que son choix va engendrer dans sa vie.

Un roman qui aborde le thème du couple, de la famille, des rêves non réalisés, de la découverte de soi mais aussi des thèmes moins légers et plus noirs comme l’infidélité, la résilience face à la maladie et les violences faites aux femmes.
Un roman de vie contemporain.

Ce livre est offert par l’auteur dans le cadre du concours que j’organise jusqu’au 31/05/2017.

Encore un roman que je n’ai malheureusement pas eu le temps de lire. C’est aujourd’hui Kathy, libraire à Castres-Sur-L’Agout, Midi-Pyrenees, et administratrice de  la page Facebook En Forme de Graal qui se plie à la chronique de « N’attends pas que l’orage passe »

Un article coup de coeur pour une découverte qui restera dans le mien!
“N’attends pas que l’orage passe”, écrit par Lydia Metzger, parle de l’amour.
“N’attends pas que l’orage passe” parle de rencontres.
“N’attends pas que l’orage passe” parle de la vie.
Emma se remet d’un cancer du sein. En rémission depuis 3 ans, elle réapprend à vivre par elle même, hors des bras surprotecteurs de son mari. C’est ainsi qu’elle accepte un poste loin de chez elle et qu’elle vit seule la semaine.
Entre en scène un tourbillon de vies déchirées, malmenées, qui créent autour d’elle un nuage d’amour et d’amitiés.
La rencontre avec Seth lui réapprend à aimer malgré la fin annoncée de son mariage.
L’homosexualité de sa fille adolescente la pousse à s’affirmer entant que mère pour sauver sa fille des mains d’un père rendu violent par cette annonce.
Le viol d’une élève lui permet de prendre soin de quelqu’un d’autre qu’elle même, et la pousse ainsi sur la voie psychologique de la guérison.
L’amitié avec Sofia tout d’abord, puis Mia et Marcellus la rend forte et sûre.
Tout ce groupe d’êtres malmenés par la vie se serrent les coudes, se découvrent, et s’aiment.
Avec une grande pudeur, l’auteur nous montre l’importance d’être soit, de rebondir, de se battre, tout en étant entouré des personnes que l’on aime. Une éloge des sentiments juste, banale, et pourtant tellement formidable.
Une écriture simple, discrète, efficace, qu’on a du mal à lâcher.
Des personnages qui pourraient être nous, vous, eux, ce qui les rends attachants.
Ce livre parle de n’importe qui. Nous avons tous des boulets aux pieds, qui nous empêchent d’avancer, et dont il faut briser les chaînes.
Nous avons tous vécu cet amour que nous ne voulions pas vivre, mais qui s’est imposé pour nous faire découvrir qui nous sommes vraiment.
Nous avons tous un enfant à protéger des monstres de la vie.
Mais, surtout, nous avons tous ces amis qui font partie de nous même.
Un livre sans prétention, ce qui le rend exceptionnel!
A trouver sur Amazon!

En savoir plus sur l’auteur :

• Depuis quand écrivez-vous ? :

Comme beaucoup j’écris depuis toujours mais il y a deux ans j’ai pris la décision d’aller pour une fois au bout d’un projet et de finaliser ce premier roman.

• Pourquoi écrivez-vous ?

J’écris avant tout parce que j’en ai envie, que j’aime écrire et que ça me rend heureuse mais aussi parce que j’aime inventer des histoires et des vies. Depuis toujours je me plais à observer le monde et les gens autour de moi, les deviner, leur inventer un passé, une histoire, des fêlures, des bonheurs qui font ce qu’ils sont. Je suis super curieuse et j’aime gratter les apparences pour savoir ce qu’il y a derrière les façades.

• Pourquoi avoir choisi l’autoédition ?

Je ne l’ai pas choisi, l’auto-édition s’est plutôt imposée à moi. En fait, je n’ai proposé mon manuscrit à aucune maison d’édition, j’ai fait ça dans mon coin, toute seule, sans prétention mais selon mes envies et mes goûts. Ça m’a plu de tout gérer, de la genèse à la publication en passant par la création de la couverture et d’être seule maître à bord.

• Etes-vous lecteur ?

Oui bien sûr. J’ai des passes de boulimie de lecture et d’autres où je ne me consacre qu’à l’écriture ou à ma famille, je n’ai aucune régularité dans mes lectures, je savoure au gré de mes envies et de mes disponibilités…

• Si oui, avez-vous un genre de prédilection ?

Comme je l’ai dit plus haut j’aime les romans de vie et d’apprentissage mais aussi les romans historiques, les dystopies, les thrillers et le fantastique.

Acheter « N’attends pas que l’orage passe » :

Participer au concours :

a Rafflecopter giveaway

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :