Tom et Marjorie Roberts, sur un coup de tête de cette dernière, décident de s’offrir un séjour dans le petit village enneigé de Hampton, au pied du Glacier National Park dans le Montana. À peine arrivés pour leur première sortie en motoski, les résidents d’Hampton découvrent les restes d’un cerf, à moitié enterré et dévoré. Alors qu’ils se perdent en conjectures pour comprendre ce qui a pu se passer, leur hôte prévient les Rangers de la ville toute proche. Mais bientôt, la tempête approche, des bruits de grignotement suspects leur parviennent, et les Rangers disparaissent à leur tour…

J’ai gagné ce livre numérique à un concours organisé par Evidence Editions dont « Neige » est issu de la collection Anthologia et plus précisément de la sous-collection « Raconte-moi une photo ».

Un challenge intéressant mais sûrement assez ardu, à mon humble avis, que de créer une histoire, une intrigue et des personnages au seul vu d’une image. Même une nouvelle. Pari qu’a relevé avec enthousiasme Michael Fenris, dont l’imagination débridée et débordante et le don de conteur ont, une fois encore, fait un malheur.

Je le dis depuis le début mais cela m’a frappé à nouveau à la lecture de ce titre et je le redis donc haut et fort : il y a du King chez cet homme-là ! Et du Koontz aussi ! Et c’est un vrai compliment pour moi qui suis une grande admiratrice de ces deux auteurs depuis toujours.

Cette nouvelle horrifique nous prouve encore le talent de son auteur qui n’a pas son pareil pour installer une ambiance, instaurer le malaise et distiller la peur et l’angoisse. On est très vite dedans. On ressent le froid tout d’abord, puis l’isolement, le danger, le frisson, la peur, et enfin la terreur… Avec la sempiternelle question : qui s’en sortira ?

Encore une belle réussite à rajouter au palmarès de Michael Fenris !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :