Au nord de l’Idalie, Shéa fuit la Tour des Ombres pour sauver sa vie.
Plus loin au sud, Neph fuit La Forteresse pour échapper à un destin guerrier dont il ne veut pas.

Leurs chemins les feront se rencontrer et les mèneront chez Berht, un vieil excentrique ami de la Prime Reine. Celle-ci chargera ce trio improbable d’escorter un curieux émissaire elfe jusqu’à Cérasa, une ville au sud du pays. Mais derrière cette mission officielle, s’en cache une autre, secrète, bien plus importante et plus dangereuse.

Deux cents ans après la Grande Guerre qui opposa les peuples unis de Tell’Andra aux Funestes, la paix qui régnait dans le monde s’étiole à nouveau. Une nouvelle ère sombre s’annonce. 

Ce livre fait partie des finalistes du Prix des Auteurs Inconnus 2018, dans la catégorie Imaginaire.

Chronique

Voici venu le temps (des rires et des chants) de la seconde chronique pour le Prix des Auteurs Inconnus.  Ce livre fait partie de ceux qui m’ont interpellée lors des présélections. En effet, comment ne pas être attirée par une couverture aussi jolie ? Toutefois, on ne juge pas un livre sur sa couverture, évidemment.  L’histoire me paraissait prometteuse, et intéressante, et j’avais envie d’en savoir plus sur les protagonistes.

Même si, au final, ce livre n’avait pas obtenu mes préférences, j’ai quand même été contente de le retrouver en finale et de pouvoir le découvrir. La Fantasy étant mon genre de l’Imaginaire préféré, j’ai foncé les yeux fermés.

Les premières impressions se sont confirmées. L’intrigue est bien construite et semble originale, même si elle reprend les schémas classiques du genre. Le principal point fort de Neph et Shéa est l’univers dans lequel s’inscrit le roman. En effet, Aline Wheeler nous propose une carte pour nous repérer dans la géographie, ainsi qu’une histoire qui s’inscrit dans une temporalité : les peuples ont un passé commun et ont déjà affronté de graves dangers.  Ceci rend l’aventure de nos protagonistes plus réaliste.

Les personnages ont chacun leurs caractéristiques propres et leur vécu, ce qui les rend plus profonds. J’ai eu une grosse crainte au début, c’est de voir débarquer la romance avec ses gros sabots de bois. Mais, fort heureusement, l’autrice n’a pas (encore ?) choisi ce chemin pour eux. Tous les deux vivent une situation similaire : héritiers de leur Ordre, fiancés, ils ne trouvent pas leur place car il ne correspondent pas à ce qu’on attend d’eux. Entre un père qui veut tuer sa fille et une mère qui méprise son fils, les deux ont pris la fuite.
La destinée a mené leurs chemins à se croiser, et à rencontrer Berht, un vieux unique en son genre. Nous découvrons ce trio principal au fur et à mesure, pas trop vite, ce qui apporte au rythme.

Je dois reconnaître que malgré ces points positifs, je suis restée un peu sur ma faim.

En effet, même si ce roman se lit bien, il n’a pas été un coup de cœur. Il est difficile de mettre un nom sur ce qui me manque. J’ai trouvé que le style était simple, et si ce n’est évidemment pas un défaut, j’aurais aimé un style un peu plus étoffé. Evidemment, ce n’est qu’une opinion personnelle.

Ce qui m’a le plus chagriné par contre, ce sont les nombreuses fautes. Plusieurs coquilles, fautes d’orthographe, grammaire ou autre se sont glissées dans l’ouvrage, et c’est dommage, parce que, parfois, ça nous fait perdre le fil de la lecture ( « d’un bon » au lieu d' »un bond » revient au moins deux fois dans le texte, par exemple).

En bref, c’est une lecture qui a été agréable et divertissante, mais qui n’aura malheureusement pas su me convaincre.

Plus d’informations sur l’autrice :

Page Facebook : https://www.facebook.com/aline.wheeler.auteur/
site internet : https://alinewheeler.wordpress.com/
Twitter : @Aline_Wheeler
Instagram : https://www.instagram.com/zahardonia/

Pour vous procurer ce livre :

Titre : Neph et Shéa tome 1 : la fuite
Autrice : Aline WHEELER
Auto-édité

Pour l’acheter sur Amazon, c’est par ici

2 Réponses

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :