Olivia, jeune femme moderne et tout à fait normale, se trouve un soir confrontée à une panne d’électricité. Ce qui n’était qu’une gêne mineure dans une soirée morose va rapidement s’avérer être un problème bien plus grave qu’elle ne le pensait. La panne dure et elle va devoir s’acclimater à de nouvelles conditions de vie plus rudes. Dans un univers où tout ce qui lui est familier est devenu inutile, il lui faudra affronter un monde qui a changé et dans lequel l’autre est devenu une menace. Avec l’aide d’un petit groupe réuni au gré du hasard, elle va tenter de s’en sortir en espérant un retour à la normale. Son caractère et son courage suffiront-ils pour faire face à des dangers auxquels elle n’est pas préparée ? Suivez Olivia et ses amis dans un périple palpitant qui vous fera reconsidérer votre quotidien.

Ce roman fait partie de mon Challenge ABC spécial autoédition 

 L’auteur

Lara Elric est le nom de plume d’une auteure autoéditée française. À 36 ans, elle enseigne le français et le latin. C’est sa passion de la lecture qui l’a amenée vers l’écriture, et elle s’attache à rédiger des histoires qu’elle aimerait lire : des bonnes intrigues, sans trop de descriptions, mais avec beaucoup d’émotions. Un livre doit la passionner et lui faire ressentir des choses. Ce sont ces critères qui guident sa plume.

Mon avis

L’histoire

Olivia est célibataire. A presque trente ans, elle loue un appartement dans la banlieue parisienne. Au soir d’une journée particulièrement interminable, une coupure de courant vient accentuer son ras-le-bol du quotidien. Mais l’électricité ne revient pas, et il faut s’organiser pour survivre. Alors que certains choisissent la violence et la colère, Olivia et certains de ses voisins tentent de se soutenir et cherchent des solutions.

Mon ressenti

« Dans le Noir » est un roman qui se lit d’une traite. 471 pages qui se dévorent. L’histoire est bonne, mais déjà vue. Malgré tout, elle est écrite d’une plume si intense qu’on ne peut faire autrement que de tourner les pages avec avidité. Lara Elric a choisi une trame narrative omnisciente, et même si le narrateur s’attarde plus sur Olivia, il nous informe également des pensées des autres personnages, et cela est agréable à la lecture. Cela permet de s’attacher un peu plus aux protagonistes secondaires, et d’avoir, parfois, un point de vue différent sur l’action en cours. Zombies mis à part, ce roman rappelle beaucoup la série The Walking Dead. Le cheminement de la troupe de voisins dans la recherche de la survie est assez semblable.

Les personnages, sont très travaillés. Olivia, la protagoniste principale, a une grande place dans l’histoire. Mais chacun des personnages a un rôle prépondérant dans la petite troupe, et même ceux qui semblent en retrait occasionnent des bouleversements importants au sein de l’intrigue. C’est également ce qui fait le charme de « Dans le Noir ». Cet esprit collectif, mis en scène par une plume fluide, simple, mais rythmée et efficace, crée une sorte d’intimité avec les personnages. À tel point qu’on peut presque les imaginer, ou les identifier à nos propres voisins.

Et même si l’intrigue se veut facile à lire, cela ne l’empêche pas pour autant de pousser le lecteur à la réflexion. Et si ça nous arrivait ? De quel côté serions-nous ? Est-ce que notre mode de vie contemporain est adapté à nos réels besoins ?

Infos Pratiques


Date de sortie : Octobre 2016

Prix du format numérique : 3.99€ chez Amazon

Prix du format broché : 15.50€ chez Amazon

Site de l’auteur : http://elriclara.wixsite.com/chezlara

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :