Catherine Vallin a 34 ans. Elle est mariée et a une petite fille de 3 ans. Apparemment, rien d’exceptionnel, rien de vraiment hors norme pour des humains. Mais étrangement, elle porte en elle un besoin de magie et a la sensation d’être différente, pas vraiment à sa place dans ce monde. Elle a aussi l’impression d’avoir vécu un amour magnifique auprès d’une âme sœur.
En réalité, Catherine a oublié sa vie antérieure.
Dans un lointain passé, elle était Enya, première Princesse Gardienne. Mariée à son âme-sœur Liam, leur couple marqua profondément le monde magique. Leur communauté, Les Gardiens, des êtres mi elfes-mi fées, tous dotés de pouvoirs différents, attendent leur renaissance.
C’est mille ans plus tôt qu’Enya et Liam perdirent la vie en bannissant un sorcier noir, Marwam, désireux d’asservir le monde surnaturel et humain. Pourtant, le temps presse, le bannissement des mille ans arrive à son terme, et l’horrible Marwan reviendra, immanquablement…
Les âmes-sœurs sont probablement la clé de l’avenir de la communauté magique.
Mais personne n’a la moindre idée d’où ils sont.
En parallèle de notre monde contemporain, Catherine va basculer dans le fantastique puis se découvrir une destinée extraordinaire. Vous en rêvez aussi ?

 

J’ai découvert ce livre complètement par hasard au Festival Trolls et Légendes de Mons (Belgique) et le hasard fait drôlement bien les choses !
Je ne regrette pas du tout cet (ultime) achat.
Je vous avoue que j’avais un peu peur en lisant le début de ce livre.
C’est de la fantasy urbaine avec des elfes et des fées, et je me demandais comment l’auteure allait faire pour intégrer des êtres mythiques dans notre société actuelle.
Et bien ! Elle l’a fait très habilement. Je vous laisse le découvrir en lisant ce tome 1. Catherine Vallin alias Enya, le personnage principal, est vraiment bien travaillée. On sent que l’auteure a pris son temps pour lui créer sa personnalité. Je ressentais et je vivais les émotions avec ce personnage attachant.Mais Sandrine Rocchia Lebreton ne s’arrêta pas à cela. J’ai beaucoup aimé Valentina. L’auteure a su retranscrire cette spontanéité et la vivacité propre aux enfants.
Quant aux autres personnages, ils sont certes moins travaillés, mais je dois reconnaitre qu’ils ne sont pas dépourvus de caractère. Peut être pourrais je mieux les appréhender dans le tome suivant.J’ai trouvé la renaissance de Enya un peu longue au vu de la longueur de l’histoire, mais nécessaire pour ce tome ainsi que pour le suivant. Et pourtant si l’on regarde la chronologie, elle se fait en peu de temps. Le suspense, la tension, montent au fil des chapitres pour devenir complètement addictif. L’histoire se déroule sans à-coup. Les passages d’actions et plus calmes se succèdent en bonne harmonie. Les coups de théâtre arrivent à point nommé. Jamais je ne suis dit : « bon et après ».

Toutefois, je regrette qu’il n’y ait pas un peu plus de piment dans ce couple fusionnel que forment Enya et Liam. Le livre se lit très facilement et vite, je n’avais pas envie de le lâcher.

C’est un très bon livre que je recommande vivement pour les fans de fantasy urbaine.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :