Louisa Torres est une quadragénaire qui se démène pour tout mener de front dans sa vie. Elle est capitaine de police au très célèbre 36 quai des Orfèvres et élève seule son fils de 13 ans. Afin de se consacrer aux deux choses les plus importantes de sa vie, son fils Robin et son métier de flic, elle ne s’est autorisé jusque là que des liaisons passagères qui ne la perturbaient pas au quotidien.
Mais tout est en train de changer ! Tout d’abord un homme s’installe petit à petit dans sa vie, d’autre part son fils entre dans l’adolescence, et, pour corser le tout, sa hiérarchie lui mets des bâtons dans les roues au moment où lui est confiée la première grande affaire de sa carrière.

Des hommes sont battus à mort puis travestis en femmes ; sur chaque corps on peut lire « omnia vanitas ».
Qui est donc ce mystérieux tueur qui signe ses crimes par une locution latine ?
Lancée à sa poursuite, Louisa va découvrir que la mort de certaines personnes est indispensable à la survie d’autres.

A l’occasion de sa sortie en avant-première chez France Loisirs je ne résiste pas au plaisir de partager à nouveau une chronique sur ce livre que j’ai déjà lu au temps où il était auto-édité.

L’auteur nous offre là une bonne histoire, solide et bien développée, un polar bien construit avec du suspense et des rebondissements qui se lit très agréablement.
Dans son tout premier roman « Regarde au fond du Lac », j’avais déploré la présence d’une scène bien trop gore à mon goût (eh oui je suis une chochotte !), mais ici, pas de complaisance dans la violence et dans l’horreur, tout est savamment dosé.
Comme quoi, pas la peine d’en faire des tonnes pour offrir un très bon moment de lecture !!!
J’ai noté aussi une belle évolution, tout autant stylistique que du point de vue de l’histoire et c’est sans étonnement aucun que j’ai appris que ce livre avait attiré l’attention de la maison d’Edition Nouvelles Plumes.
Nul doute que Lucas Leverger/Emmanuel Valnet y avait sa place lui aussi et que cette réussite est amplement méritée !

Et je sais de source sûre, et pour notre plus grand plaisir, que la suite des aventures du Capitaine Louisa Torres est en cours d’écriture…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :