J’ignore comment les historiens futurs me jugeront. Me verront-ils comme un despote, un tyran sanguinaire, une folle qui renversa le monde ? Ou bien mes actes auront-ils une telle portée qu’ils rachèteront mes crimes à eux-seuls ? Une chose est certaine, mon nom est gravé si profondément dans le bois de la déesse qu’une éternité serait insuffisante pour l’en effacer.

Fille de Seigneur, Luwise Sofunada est éduquée pour succéder à son père. En ce monde pourtant, nul pouvoir n’est héréditaire. Okateï, l’Arbre-Mère qui couvre la terre, désigne ceux qui auront la charge de protéger ses bourgeons. Luwise doit apprendre les devoirs d’une reine et mériter la confiance de la déesse pour hériter du trône.
Mais désire-t-elle réellement cette responsabilité ? Alors que son entourage la pousse dans cette voie, les questions se bousculent. Ses doutes atteignent leur paroxysme lorsque se révèle une connexion particulière avec la déesse. Un don que certains considèrent de mauvais augure.

Chronique

Avec un léger retard, voici enfin ma troisième chronique pour le Prix des Auteurs Inconnus dans la catégorie Imaginaire.
Ce livre m’avait interpellée lors des présélections, déjà de par sa couverture attrayante, mais surtout l’extrait qui laissait présager d’un bon roman. Même si je n’ai pas voté pour ce livre, j’ai été contente de le voir arriver en finale et de pouvoir le découvrir.

Le plus gros point positif de ce texte est clairement la plume de Geoffrey Legrand, qui est une très belle découverte. A la limite de la poésie par moment, le style est fluide, clair et vraiment très agréable à lire. L’auteur a su adapter avec brio son écriture au rythme de l’action, prenant parfois le temps de faire de jolies phrases douces.

Le second point que j’ai vraiment aimé, c’est l’univers. Le monde créé est original, et extrêmement bien travaillé. Le monde connu est un arbre, composé de ramifications, elles-mêmes composées de branches, qui s’organisent comme des royaumes. La géopolitique, les traditions, la société, l’histoire, rien n’est laissé au hasard. C’est un travail très impressionnant à mes yeux, un vrai tour de force.

Malgré tout ces avantages, certains points ont noirci le tableau, et me laissent avec un avis plus mitigé.

Tout d’abord, j’ai eu du mal avec les âges de Luwise, la personnage principale, qui ne me semblaient pas cohérents, ou du moins, qui étaient difficiles à suivre. La petite a parfois des réactions très matures, puis on apprend qu’elle n’est qu’une gamine de sept ans. On a parfois l’impression que plusieurs années se sont écoulées, mais ce n’est pas le cas. Je pense que j’aurais aimé encore plus de détails, quitte à avoir un tome en plus. Là c’est vraiment dommage, car on reste sur notre faim. En fait c’est que qui m’a le plus dérangé : c’est soit trop soit pas assez, mais le choix de l’auteur ne m’a pas convaincue.

Toutefois, je vous rassure : je lirais avec plaisir le tome deux ! Geoffrey Legrand est un auteur à suivre !

 

Pour vous procurer ce livre :

Page Facebook : https://www.facebook.com/geoffrey.legrand.auteur/
Maison d’édition : https://www.editions-utoh.fr/

Acheter ce livre sur Amazon

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :