Ils sont prêts à faire éclater la vérité et rendre la liberté à un peuple ayant vécu trop longtemps dans le mensonge, l’ignorance et l’oppression.
Le premier sauvetage l’a prouvé : la route n’est pas sans danger. Eléa, Gabriel, Clara, Louis et tous les autres arriveront-ils vivants au bout de leur aventure ?
Une chose est sûre : ce combat laissera des traces aussi bien physiques que psychologiques.

« La liberté n’a pas de prix, mais si mon sang peut aider à l’acheter, alors je serrerai les dents. »

Léna ! Léna ! Léna ! Qu’est ce que je vais encore pouvoir dire sur toi ? ENCORE une fois c’est un coup de cœur !!! Il finira par me claquer dans les pattes.

Je vais commencer par ce que je n’ai pas aimé, et encore… Ce n’est pas lourd, du moins si… bref…
Ce qui m’a gonflé c’est que Gabriel et Eléa étaient toujours collés l’un à l’autre, trop. Et ce qui est amusant avec M’dame Jomahé, c’est qu’elle ne se prend pas (trop) au sérieux et s’en fait la réflexion par l’intermédiaire de ses personnages. J’aurai aimé  une évolution dans la relation entre Clara et Lucie, mais au vu de ce qu’il se passe… Ce n’est pas plus mal.

À part ça ?
J’adore toujours la plume de Léna, toujours aussi moderne, directe, sans chichi. Elle ne va plus se sentir après ça, mais pour moi Léna est une des meilleures plumes que j’ai pu lire jusqu’à maintenant.
Ses personnages sont toujours aussi forts, superbement bien travaillés, je vivais, souffrais, espérais…J’ai pu évoluer dans le décor avec eux, aussi. « Jour Un » prend toute sa signification dans les dernières pages, ne lâchez rien !

Alors, faites-vous plaisir avec cette dystopie en deux tomes !!!

Chronique du tome 1

Acheter sur Amazon

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :