Dans la cité souterraine, deux jeunes hérissons périssent dans les mâchoires d’un piège bipède. La population est en colère. Cette situation ne peut plus durer. Ricks est alors désigné pour accomplir la quête de la noix d’argent, un artefact dont la destruction permettra d’éradiquer l’envahisseur. Le chemin sera difficile, les défis nombreux et les alliances parfois contradictoires. Il faudra pourtant accepter certains compromis. La survie de la Nature en dépend. Ricks Le Hérisson est le premier roman de Benoît Le Gall. Il est réédité dans une nouvelle version qui plaira toujours aux lecteurs de tout âge. Fable écologique, ode à la Nature, Ricks Le Hérisson est aussi une aventure palpitante pleine de rebondissements, d’humour et de magie…

Tout d’abord, je tiens à remercier l’auteur et la plateforme SimPlement Pro pour l’envoi de ce service de presse. Merci  à Benoît Le Gall de m’avoir accordé sa confiance.

Voici donc le deuxième ouvrage de Benoît Le Gall que je lis, après son recueil de nouvelles Explorer l’Horizon, dont vous pouvez lire la chronique ici.

Il s’agit cette fois d’un court roman de Fantasy tout public, dans lequel nous suivons des animaux dans une quête pour leur survie. Le héros principal est un jeune hérisson courageux, qui va partir en quête de la Noix d’Argent, seul outil permettant de combattre les humains, en compagnie d’un pélican et… d’une petite fille.

Dès le début du récit, l’heure est grave. Deux jeunes hérissons ont perdu la vie dans un piège tendu par les hommes, qui ne respectent rien ni personne d’autre qu’eux-mêmes. Ils n’ont pas le choix, ils envoient Ricks, un hérisson aux dons particuliers chercher la Noix d’Argent, dans le but d’éliminer les humains. Il va affronter des épreuves terribles et dangereuses, et apprendra bien des leçons.

Bon, on ne va pas se mentir, l’intrigue est assez classique et somme toute assez prévisible aussi (SPOILER : ben oui, personne ne va tuer toute l’humanité. Enfin presque, n’est-ce pas Sienna ^^).  En fait, je trouve dommage que ça aille trop vite, j’aurai aimé plus de suspense, de tension, plus de profondeur… en fait j’aurai aimé 200 ou 300 pages de plus (Benoît Le Gall va me détester, je lui avais déjà dit que certaines de ses nouvelles méritaient un roman… faut croire que j’ai envie de le faire écrire !)

J’ai malgré ça passé un très bon moment de lecture. La trame prévisible n’enlève en rien l’envie de savoir ce qu’il va se passer, l’envie d’avancer, de suivre Ricks, Julia, les hérissons…
Et quel beau message final !

Je ne regrette vraiment pas ma lecture, et je vous la conseille, pour une lecture légère, à partir de 12 ans (il y a quand même quelques éléments assez sombres).

En bref

Auteur : Benoît Le Gall
Titre : Ricks le hérisson
Editions L’âme en livre

Pour vous le procurer, c’est par ici ! 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :