Des femmes sont retrouvées mortes dans la campagne de Virginie, tuées de façon grotesque. Quand le FBI est appelé en renfort, ils sont sonnés par l’amplitude de l’affaire. Un tueur en série rôde et passe à l’acte de plus en plus souvent. Ils savent qu’un seul agent est assez bon pour résoudre l’enquête : l’agent spécial Riley Paige

Riley est en arrêt maladie pour se remettre de sa rencontre avec son dernier tueur en série. Devant sa fragilité, le FBI hésite à faire appel à son esprit brillant. Cependant Riley, en lutte contre ses propres démons, accepte l’affaire et son enquête la conduit dans l’univers perturbant des collectionneurs de poupées, dans les foyers de familles brisées et dans les sombres sentiers qu’emprunte l’esprit du tueur. A mesure qu’elle avance, elle comprend que le tueur dont elle suit la trace est encore plus malade qu’elle ne l’avait imaginé. Une derniere course contre le temps la pousse dans ses derniers retranchements et met en jeu son travail et sa propre famille, ainsi que sa santé mentale.

Mais, quand Riley Paige accepte une affaire, elle n’abandonne jamais. Son enquête l’obsède et la mène dans les tréfonds de sa propre mémoire. La frontière entre le chasseur et la proie se brouille. Au terme d’une série de rebondissements, son instinct la conduit vers une fin que même Riley n’aurait pu imaginée.

Sombre thriller psychologique au suspense insoutenable, SANS LAISSER DE TRACES marque le début d’une série haletante—et la découverte d’un personnage attachant—qui vous poussera à lire jusqu’à tard dans la nuit.

L’auteur

Blake Pierce est une auteure auto-éditée américaine. Elle possède à son actif plusieurs séries de thrillers psychologiques.

L’histoire

On ouvre les premières pages, sur la tentative d’évasion d’une femme visiblement ligotée, et torturée. Elle y parvient, mais se fait rattraper in extremis par son bourreau. Le lendemain, nous retrouvons Bill, agent de l’Unité d’Analyse Comportementale du FBI au bord d’un ruisseau. Appelé en renfort sur une enquête de meurtre, il fait face à un cadavre de femme. Le modus operandi lui est familier, et il soumet l’idée à son supérieur de rappeler sa coéquipière. En effet, Riley Paige se trouve toujours en arrêt maladie après l’issue tragique de la dernière affaire sur laquelle ils ont enquêté ensemble.

C’est Bill qui est chargé d’aller avertir Riley. Mais celle-ci se bat avec ses démons, ainsi qu’avec sa fille April, dont elle a bien du mal à gérer l’adolescence. D’abord réticente à reprendre le travail, elle accepte finalement d’enquêter sur la mort de cette jeune femme. Il se trouve que la victime est la fille d’un politicien. Il est certain que le meurtre de sa progéniture ne peut être que politique, et se moque des indices prouvant le contraire. Riley cherchera à convaincre le père endeuillé, et partira à la chasse du tueur en série, puisque d’autres corps seront retrouvés.

Parallèlement, notre héroïne garde le contact avec une des victimes du tueur de son affaire précédente, la seule qu’elle a pu sauver. Ce dernier est présumé mort, mais les deux jeunes femmes toujours traumatisées perdent un peu pied. Encore très fragile psychologiquement, Riley réussira-t-elle à faire la part des choses entre les fantômes d’un passé récent, et l’enquête en cours ?

Mon avis.

« Sans laisser de traces » est un page-turner. Malgré quelques évidences disséminées çà et là au cœur des intrigues, malgré un squelette structuré autour des codes du genre, on ne peut s’empêcher de continuer à lire. Pour en savoir plus, pour connaitre la suite. Riley est abîmée, fragile. Divorcée, mère d’une adolescente avec qui elle a du mal à communiquer, elle est hantée par le dernier criminel en série qu’elle a tuée en sauvant une femme. Sa relation avec Bill, son coéquipier, est parfois ambiguë, et, comme tout bon enquêteur de thriller qui se respecte, elle a du mal avec la hiérarchie. Forcément, elle est la meilleure dans son domaine, et contre vents et marées, elle va se battre pour faire triompher la vérité. Cela pourrait paraître péjoratif, mais en fait, non.

Ce premier tome de la série des enquêtes de Riley Paige n’a pas l’ambition de révolutionner le genre du thriller. Il est complètement dans les clous. Et de fait, c’est très efficace. Même s’il est un peu frustrant de voir se dérouler sous nos yeux une histoire que l’on a l’impression d’avoir déjà lue, le lecteur prend plaisir à suivre le cheminement de l’investigation, mais aussi, et surtout, à suivre l’évolution personnelle de Riley. L’intrigue policière apparaît comme un prétexte introductif à celle du personnage principal. Sans être bâclée, l’enquête est décrite comme dans un bon roman policier, un peu comme un Columbo. Finalement, l’important n’est plus le criminel, mais pourquoi et comment il a tué ses victimes. Et c’est à travers cette investigation que l’on découvre les personnages du livre, et leur histoire personnelle.

Un thriller simple, mais addictif

Alors oui, les évidences sont nombreuses, et le cliffhanger de fin est attendu, prévisible. Néanmoins, l’histoire est bonne, le suspens est présent, les personnages sont travaillés. Le style est simple, la plume est agréable. Le lecteur peut lire ce roman comme il regarde un épisode d’une série télé ; chaque semaine, il retrouve une enquête différente. Mais ce qui importe réellement ce sont les interactions entre les personnages. Leurs relations, leur évolution. C’est l’enchevêtrement entre les enquêtes et les intrigues plus personnelles qui donnent au lecteur l’envie de continuer. Et c’est en ce sens que les enquêtes de Riley Paige sont à lire.

Infos Pratiques


Date de sortie : Décembre 2015

Autoédité

Prix du format  numérique : GRATUIT chez Amazon

Site de l’auteur : https://blakepierceauthor.com/

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :