Nora est une jeune diplômée, blogueuse mode à ses heures, qui vit à Londres et cherche du travail ! Lorsqu’elle découvre cette alléchante offre d’emploi sur Internet, elle ne se pose pas de question : elle fonce… Droit dans un bus ! Accident dont elle ressort sans une égratignure.
Cet exploit lui vaut d’être embauchée chez Sorceraid, société de conseil en solutions magiques. Nora passe donc ses journées à fournir à des sorciers décadents (ayant utilisé l’intégralité de leurs ressources en magie) les solutions aux problèmes existentiels de leur quotidien, tels que la résurrection d’Elvis Presley pour un anniversaire ou la traque d’un fantôme inopportun.
Bienvenue chez Sorceraid !

J’ai lu ce roman dans le cadre du « Prix des Auteurs Inconnus », et je dois avouer qu’il ne faisait pas partie de ma propre présélection, malgré l’originalité du concept et une plume accrocheuse. En effet je n’étais pas dans mon genre de prédilection et surtout certains autres prétendants m’avaient paru plus prometteurs. Quelle erreur !!! Heureusement que la majorité de mes « collègues » ont été plus clairvoyantes car c’est réellement une très très belle surprise que m’a réservée la lecture de Sorceraid.

C’est un roman très court puisque l’auteure a adopté le format feuilleton, découpé en saisons et en épisodes mais il est conçu avec talent car il nous donne vraiment envie de connaître la suite et nous plante le décor de manière assez complète sans pour autant tout nous dévoiler d’emblée. Nous plante le décor et nous campe l’héroïne surtout !

Nora (ou Nova pour ses clients) est une jeune femme résolument moderne, fraîchement diplômée, qui est engagée sans vraiment savoir comment ni pourquoi dans une société qui vend des « solutions pour sorciers en perdition ». On découvre alors avec elle un monde caché de tout un chacun, où évoluent sorciers, loups-garous, squelettes et fantômes, et où on trouve sur le marché potions, boules de cristal et sorts en tous genres.

Je crois que ce qui fait la grande force de cette oeuvre, c’est que son aspect fantasy est très bien ancré dans notre monde réel sans pour autant tomber dans les clichés habituels ou surfer sur la vague des réussites littéraires et/ou cinématographiques de ces dernières années ! Le monde du business magique ressemble d’ailleurs beaucoup à notre univers de travail tel que nous le connaissons et le vivons au quotidien, avec ses objectifs à atteindre, ses chefs tyranniques et sans états d’âme, ses clients-rois, ses collègues plus ou moins sympas et il en résulte une satire assez fine et drôle.

Le côté sérieux est habilement mêlé à un aspect farfelu, l’humour côtoie le suspense de manière très bien dosée et je me suis laissé embarquer dans ce récit avec une facilité déconcertante. De même j’ai été surprise par l’histoire elle-même et par les aventures de Nora, personnage attachant et drôle, bien loin de l’archétype de l’héroïne classique.

La plume est vive, légère, fraîche, enlevée et le propos fort inventif et coloré. De plus, aucune coquille n’est à déplorer et cela est suffisamment rare pour mériter d’être précisé.

Vous l’aurez compris, ce petit roman m’a fortement impressionnée, m’a vraiment donné envie de poursuivre ma lecture des épisodes suivants et rejoint, pour le moment, le trio de tête de ma sélection des prétendants au Prix.

Une réponse

  1. Audrey

    J’ai également beaucoup apprécié ce roman et suis ravie qu’il ait passé l’étape de la présélection 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :