Bordeaux, place de la Bourse, une oeuvre d’art intrigue les passants. Le meurtre atroce qu’elle dissimule annonce une psychose sans précédent.
Dans son atelier parisien, Damian Leisenberg subit les assauts de visions persistantes, des scènes macabres laissant présager le pire.
Le controversé Capitaine Bonhoure se lance sur la piste d’un tueur en série pour le moins créatif, mais face à la complexité de l’enquête, ses dons de criminologue ne seront rien sans les avis éclairés du Lieutenant Torrès. détachée de l’OCBC (Office Central de lutte contre le trafic de Biens Culturels)..
Du port de la lune à Paris, le duo d’enquêteurs, impuissant, assiste au décompte des victimes.
Dans la lignée de Seven, un thriller psychologique qui changera à jamais votre regard sur l’Art.

Ce livre était le numéro 1 du top 10 que j’avais sélectionné pour le Prix des Auteurs Inconnus. Alors que je n’en avais vu que la couverture, le résumé et les 10 premières pages … Je suis heureuse de constater que je ne m’étais pas fourvoyée ; la suite tient les promesses entrevues et confirme ce que j’avais pressenti : c’est pour moi un gros coup de cœur !!!

Tout d’abord, les sujets me passionnent. L’Art en premier lieu, qui a toujours été présent au sein de ma famille, avec un père historien et collectionneur et le cursus que j’ai suivi en fac d’Histoire de l’Art. Et puis le côté très psychologique de l’intrigue que je ne peux détailler sans révéler quelques rebondissements.

D’autre part, il s’agit là autant d’un policier dont on suit le déroulement de l’enquête que d’un thriller, puisqu’on se place aussi parfois du côté des victimes avec des scènes très crues et très dures qui raviront les amateurs du genre.

L’enquête est bien menée, avec une intrigue originale, des rebondissements, du rythme et du suspense.

La psychologie des personnages est assez poussée pour nous les rendre intéressants et celle du tueur très finement détaillée. J’ai particulièrement apprécié le déroulement des scènes d’hypnose et les explications qu »elles nous apportaient.

Le tout paraît fort bien documenté dans tous les domaines abordés et fournit des réponses aux questions qu’on pourrait se poser.

Le style aussi répond assez bien à mes attentes, avec une écriture fine et élégante, un vocabulaire riche sans être lourd. Des détails artistiques aux explications scientifiques, tout est dit sans perdre le profane pour autant. Deux-trois coquilles subsistent et parfois la concordance des temps est quelque peu maltraitée mais rien de bien grave (je m’en suis ouverte à l’auteur en privé).

La dualité entre la beauté (de l’art) et la laideur (des meurtres) est fort bien traitée. Le thème fascinant du mélange entre Art et Folie est parfaitement exploité et induit une réflexion sur la nature humaine, son côté sombre et son côté lumineux, la propension de l’homme à pouvoir se tourner vers le pire comme vers le meilleur. La fin, inattendue et non-conventionnelle pourra être soumise à débat, mais m’a laissée un poil sur ma faim (une suite pourrait-elle être envisagée ?).

En conclusion, une très belle réussite que je recommande sans restriction !

2 Réponses

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :