Lan est un jeune garçon tout ce qu’il y a de plus normal : il va au lycée, y côtoie une bande de copains sympathiques, s’entend plutôt bien avec ses parents très compréhensifs… bref, il mène une vie tout à fait banale. Si ce n’est qu’en réalité, Lan n’est pas humain. Lui et ses parents sont des Arc’helar, les descendants d’êtres maléfiques qui s’amusaient autrefois à terrifier leurs victimes. De cette cruauté, Lan n’en a rien gardé, mais il lui reste en héritage ces visions du futur, semblables à des flashs, toujours mystérieuses et souvent inquiétantes. Et inquiétante, la dernière en date l’est tout particulièrement. Elle parle de mort, et concerne un garçon bien particulier, un nouveau au lycée, secret et renfermé, mais qui intrigue et attire Lan depuis la rentrée…

 

C’est tout doux !

Je me suis senti sous la couette pendant les deux tiers du livre. Tout en sentiment ! L’auteure déroule son scénario en douceur, sans à-coup ni précipitation. Mais on ne s’ennuie pas.
Puis dans le dernier tiers, ouch ! ça fait mal ! Et là, les choses vraiment sérieuses commencent sans que cela nous prenne par surprise, cela coule de source.

Une chose est sûre, c’est que l’histoire est vraiment originale, je ne veux pas en dévoiler plus. Je fus agréablement surpris.

Je ne suis vraiment pas fan de Bit-Lit, donc pour moi, l’aventure va s’arrêter là.
Par contre, pour les fans du genre, je vous le recommande chaudement, et ce, dès 15 ans.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :